Fragments de Dan Wells

Publié le par Evy

Kira a trouvé un remède au virus du RM. Il coule dans le sang des Partials. Les nouveau-nés survivent, enfin. Si l’espèce humaine n’est plus directement menacée, les Partials le sont : ils meurent à l’âge de 20 ans. Kira doit cette fois sauver l’ennemi d’autrefois. Quête d’autant plus déchirante qu’elle est elle-même une Partial, qui doit trouver sa place dans ce monde fragmenté…

L'année dernière, j'avais dévoré le premier tome de cette trilogie dystopie - Partials - en quelques jours et j'avais eu un beau coup de coeur pour ce roman palpitant et futuriste. Aussi étais-je ravie de pouvoir lire la suite et j'attendais avec impatience d'avoir les réponses aux nombreuses questions que le premier tome avait soulevées. Tout comme avec Partials, j'ai dévoré les pages de ce livre en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Cependant, je suis moins enthousiaste que ma lecture précédente, même si j'ai passé un très bon moment de lecture en compagnie de Fragments.
 

Attention possibles spoilers sur le premier tome.

Kira a découvert l'impensable. Elle n'est pas humaine, elle est une partiale, un être crée de toutes parts par des scientifiques. Alors que le peu d'êtres humains restant sur terre tentent par tous les moyens de vaincre le virus qui tue les nouveaux nés à la naissance, Kira part à la recherche de Samm, le partial qui l'a aidé à sauver l'enfant de sa meilleure amie. Mais le cours de l'Histoire s'accélère quand les partials attaquent les humains et décident de les tuer un par un jusqu'au retour de Kira. Kira, qui décide, malgré tout, de continuer sa quête, en direction des bureaux de Paragen, l'entreprise qui fabriquait les Partials, pour y trouver - enfin - les réponses aux questions qu'elle se pose.

Fragments est une suite bien menée. Très haletant, le récit mis en place par l'auteur fait la part belle au côté aventure que l'on avait déjà pu lire dans le premier tome. Néanmoins, malgré les nombreux rebondissements et changements de décors (ce roman m'a vaguement fait penser à un road movie), je n'ai pas pu m'empêcher de ressentir une certaine lassitude au fur et à mesure de ma lecture. L'ensemble souffre de plusieurs passages relativement longs, qui n'apportent, d'ailleurs, pas grand chose au récit en lui-même, et cela m'a un peu gêné. Heureusement que l'alternance de points de vue entre les différentes personnages à chaque nouveau chapitre permet de rendre le roman plus vivant.

Maintenant, en ce qui concerne l'histoire à proprement parlé. Disons que là aussi, je suis beaucoup moins enthousiaste que je l'aurais souhaité. Si l'auteur distille avec une main de maître diverses révélations et coups de théâtre dans son récit; j'ai trouvé celui-ci parfois difficile à suivre, voire un peu confus et compliqué (je pense d'ailleurs que c'est un effet voulu pour garder un peu de suspense pour le dernier tome de sa trilogie, qui s'annonce tout aussi explosif que les deux premiers). Dommage, car j'ai parfois décroché pendant quelques pages. On notera également une montée en puissance au fur et à mesure du roman. L'auteur, même si il écrit pour de la jeunesse, n'hésite pas à nous livrer un récit sombre et violent, ce que j'ai beaucoup apprécié. Contrairement à beaucoup d'autres auteurs, il ne cherche pas à édulcorer ou minimiser les effets de la guerre.

Le monde dystopique crée est toujours aussi captivant, mais est desservi, au moins dans ce tome-ci, par le côté parfois trop complexe et scientifique du récit. J'aime l'idée de base, un peu moins son développement, un peu trop confus. Cependant, comme après ma lecture de Partials, je n'ai pu m'empêcher de penser que cette histoire pourrait se révéler prémonitoire pour notre société. J'apprécie toujours autant les questions d'éthique que ce roman soulève et rien que pour cette raison, je suis ravie de continuer de lire cette série.

Petites notes sur les personnages, qui là, sont un très bon point, que dis-je, un excellent point du récit. Kira me plait de plus en plus, de part son acharnement et sa combativité, Samm est et restera, je pense, mon chouchou de la trilogie. J'apprécie sont côté pragmatique et je dirais même que, à bien des égards, il m'apparait beaucoup plus humain que d'autres personnages - qui eux, le sont réellement. Leur relation prend peu à peu (et c'est tant mieux, l'évolution se fait en douceur) une tournure un peu plus personnelle, un peu plus sentimentale qui ne fut pas pour me déplaire. Les personnages secondaires ne sont pas en reste et c'est avec plaisir qu'on les observe mûrir et souffrir. Tous sont très attachants et il me tarde de savoir comment vont se terminer leurs histoires respectives.
 
Enfin, concernant le style de l'auteur. Dan Wells nous livre un roman bien écrit, dynamique, noir et prenant. Le lecteur ne peut s'empêcher de tourner les pages à une allure folle, voulant absolument connaitre le dénouement des aventures de Kira et Samm. Une réussite, malgré les quelques passages de descriptions assez longs dont j'ai déjà parlé.
 

Fragments fut une lecture en demi-teinte. Quelques longueurs et un récit parfois un peu trop complexe, m'ont empêché d'apprécier le texte à sa juste valeur. Néanmoins, un roman à fort capital divertissant, aux personnages attachants et au monde dystopique passionnant !
 

Fragment de Dan Wells
Titre VO : Fragments
Dystopie, Young-adult - Editions Albin Michel Wiz - 537 pages
Où l'acheter : Fragments

D'autres romans de cet auteur :
Partials

Commenter cet article

totorosreviews 22/11/2015 20:53

contrairement à toi, j'adore le fait que le roman soit un peu complexe! j'ai hâte de lire le 3!