A fleur de peau. Tome 1. Rush de Maya Banks

Publié le par Evy

Gabe Hamilton est l’un des hommes d’affaires les plus en vue de New York. Il obtient toujours ce qu’il veut. Or, l’objet actuel de son désir lui est interdit : la troublante Mia, la jeune sœur de son meilleur ami et associé. Un fruit défendu qui ne cesse de l’obséder.
Mia rêve de Gabe en secret depuis toujours. Jamais elle n’aurait pensé attirer l’attention de cet homme aussi inaccessible qu’envoûtant. Et quand il lui offre de signer un contrat d’un genre très particulier, elle ne peut s’empêcher d’accepter. Tandis qu’elle se laisse entraîner dans l’univers dangereusement excitant de Gabe, elle découvre à quel point il peut se montrer exigeant... à tous points de vue.
Entre irrésistible attraction et sentiments naissants, le petit jeu qui s’instaure entre eux risque de leur coûter bien plus qu’une simple liaison passagère…

C'est lors d'un tea-time aux éditions Milady Romance que j'ai découvert ce roman qui semblait beaucoup plaire aux blogo-lectrices. De fait, quand j'ai reçu ce livre, j'étais ravie car je cherchais une lecture qui me fasse frémir de plaisir et me fasse couiner. Bon, force me fut de constater que j'ai bien frémi, mais plus de désespoir que d'autre chose en lisant ce roman.

Mia a toujours eu un gros faible pour Gabe, un des associés de son frère. Mais celui-ci, plus âgé qu'elle ne semble pas se rendre compte qu'elle existe. Pourtant celui-ci a bien remarqué la jeune femme ; elle l'obsède même. Et pour assouvir sa passion, il lui propose un étrange contrat qui va la lier à lui de façon très intime.

Autant le dire tout de suite, je n'ai pas aimé cette lecture. J'ai trouvé l'histoire banale, clichée et irréaliste au possible, la romance inintéressante et les personnages franchement antipathiques. Et je ne parle même pas des scènes de sexe à répétition et des incohérences qui ponctuent le texte ! Bref, vous l'aurez compris : Rush et moi, ce ne fut pas le grand amour, loin s'en faut.

Pourtant, je savais à quoi m'attendre. Rien qu'en lisant le résumé, je me doutais que ce livre n'allait pas révolutionner le genre de la romance et qu'il ressemblerait à s'y méprendre à 50 shades of grey ou à la saga Crossfire (série que j'apprécie au demeurant). Alors, je ne sais pas si c'est parce que je commence à me fatiguer de ces romances pour le moins irréalistes (non mais sans rigoler, vous en connaissez beaucoup des multi-millionnaires à moins de 35 ans qui sont beaux comme des dieux et finissent par vénérer le sol sur lequel vous marcher ?) ou si celle-ci est franchement mauvaise (je penche pour un mix entre ces deux hypothèses) mais Rush fut une terrible déception.

Parlons un peu de l'histoire, enfin, si on peut vraiment se permettre d'utiliser ce mot pour qualifier le minuscule fil rouge qui nous balade de la première à la dernière page de ce roman. Je peux la résumer en deux lignes (attention spoilers) : Gabe veut se faire la sœur de son meilleur ami. Il lui fait signer un contrat censé par protéger mais en fait c'est un bon vieux contrat BDSM. Ils copulent encore et toujours pendant environ les trois quart du livres. Ils sont surpris en pleine séance « Bondage/Sex-toy/Cravache/Plug anal » par le frère de Mia. Ils s'avouent leurs sentiments. Le frère accepte leur relation. Ils copulent. The End.

Le tout est servi par des scènes de sexe qui ne sont pas du tout sexy, pas du tout passionnelles et qui sont tellement répétitives que l'on a qu'une envie : les lire en diagonale. J'en suis même venue à vaguement espérer que Gabe ait des problèmes de précocité pour que cela se termine plus vite. C'est dire ! En soit, ce n'est pas que le BDSM me choque (même si je trouve la position de la femme pour le moins dégradante) mais c'est juste que dans ce roman, il n'apporte rien, ne sert à rien si ce n'est à me faire détester encore plus le personnage principal (mais je vais y revenir).

Concernant le rythme du récit, rien à dire, l'ensemble se lit vite et bien (heureusement, j'ai envie de dire!) grâce un style fluide, simple mais efficace. Néanmoins, j'ai vraiment trouvé que les – trop nombreuses scènes de sexe – desservaient le récit en le rendant lourd et ennuyeux.

Parlons maintenant du sujet qui fâche vraiment : les personnages. Mia, tout d'abord, est l'archétype de la gourdasse sans volonté, incapable de prendre des décisions et surtout incapable de résister à la pression de « l'alpha mâle ». De la première à la dernière page, j'ai eu – littéralement – envie de la baffer. Elle accepte tout, se laisse humilier, frapper voire même presque violenter par d'autres personnes sous le regard de Gabe (cette scène « épique » à Paris, où Gabe la jette en pâture à d'autres hommes, était tout simplement à vomir) et continue toujours de dire « amen » à tout. Non mais vraiment ! Bon et maintenant le pire du pire : Gabe. Égoïste, macho, coléreux, jaloux et possessif, le pauvre n'a rien pour lui (mise à part son physique de rêve et la grandeur de son porte-monnaie et encore, tout cela m'a laissé de marbre). J'ai rarement détesté un personnage autant que lui mais j'avoue que même son changement de comportement (qui arrive un peu comme un cheveu sur la soupe vers la fin. Difficile de comprendre comment un tel homme se transforme en chaton inoffensif en deux chapitres mais bon) n'a pas su me séduire. En parlant de séduction, je vais avoir besoin de vos lanternes mesdemoiselles, vous qui avez aimé le roman. Qu'est-ce qui vous a plu dans Gabe ? Non parce que franchement, un type qui parle à son sexe, qui vous fait porter un plug anal du matin jusqu'au soir (d'ailleurs, cela a soulevé pas mal de questions physiologiques chez moi) et qui vous attache à une table basse pendant que d'autres hommes se tripotent à côté de vous, ben moi, ça ne me fait pas rêver !

Les personnages secondaires ne sont guère plus captivants ni intéressants (d'ailleurs les tomes suivants les mettent en valeur, ça sera sans moi) et n'arrive pas à sauver cette romance d'un ennui terrible.

Rush fut une très très grosse déception. L'histoire, insipide et barbante ainsi que les personnages, très antipathiques, n'ont pas su me séduire. A éviter ! Ou alors seulement si on est vraiment très friand de ce genre.
 


 

A fleur de peau. Tome 1. Rush de Maya Banks
Titre VO : Rush
Romance, Erotisme - Edition Milady - 576 pages
Où l'acheter : A fleur de peau, Tome 1 : Rush

Commenter cet article

Novelenn 31/05/2014 20:21

Je ne suis pas du tout dans la vague Fifty shades donc ce genre de livre ne me plairsit pas. Vu le statut de la femme dans ces livres...