Tchang au pays du lotus bleu de Gérard Lenne

Publié le par Evy

Depuis Le Lotus bleu, Tchang Tchong-jen est le meilleur ami de Tintin. Mais ses lecteurs ont longtemps ignoré que le petit Chinois n’était pas seulement un personnage de fiction. Étudiant aux Beaux-Arts à Bruxelles, au début des années 30, il fut le conseiller occulte d’Hergé. Puis les deux amis se perdirent. Longue séparation que le grand maître de la bande dessinée tenta d’exorciser avec sa quête imaginaire de Tintin au Tibet. Leurs émouvantes retrouvailles, en 1981, furent un quasi-événement historique. D’une sérénité inaltérable, ce grand sculpteur se livra au journaliste Gérard Lenne pour raconter sa vie au pays du Lotus bleu. Ses premiers pas de créateur, les soubresauts de la République chinoise, l’agression japonaise, la guerre civile, l’avènement de la République populaire, le tohu-bohu de la Révolution culturelle... Avec lui, nous reparcourons un siècle d’histoire avec le sentiment, partagé par Hergé, de mieux connaître la Chine de cette époque.

J'adore les ouvrages d'Hergé. J'ai grandi avec Tintin et je prends toujours un grand grand plaisir à relire ces albums qui ont accompagné mon enfance. Aussi, j'ai été ravie quand j'ai été selectionnée pour découvrir ce livre lors de la dernière opération Masse Critique de Babélio.

Que dire si ce n'est que ce livre m'a beaucoup touché. Je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre en le recevant. Je savais qu'il parlait de Tchang Tchong-Jen, l'ami de Hergé qui avait inspiré le personnage de Tchang au dessinateur mais je ne m'attendais pas à ce que livre soit en fait une retranscription d'en entretien entre l'artiste chinois et le le journaliste Gérard Lenne.

On assiste donc à une sortie de mini-autobiographie de Tchang Tchong-Jen. Autobiographie très survolée, bien sûr, mais néanmoins très émouvante. Même si j'ai parfois eu du mal avec le caractère de l'artiste (parfois un peu trop de paranoia, notamment dans les souvenir d'enfance. Mais enfin, vu la vie qu'il a mené, cela est compréhensible), les passages contant sa rencontre avec Hergé, ses problèmes avec le régime totalitaire chinois et ses retrouvailles avec son ami belge sont particulièrement touchant. De même, son attachement à son pays natal, envers et contre tout inspire vraiment le respect.

J'ai également beaucoup apprécié l'objet livre en lui-même. Je ne connaissais pas les éditions Seguier mais ils offrent à leurs lecteurs un livre très agréable à feuilletter. Le papier glacé est doux au toucher, et les nombreuses illustrations qui ponctuent le texte, permettent vraiment de se faire une idée du travail du sculpteur et peintre Tchang Tchong-Jen. En ce qui me concerne, ce livre m'a vraiment donné envie d'une part, de relire Tintin et le lotus bleu mais aussi, de me pencher un peu plus sur cette personnalité particulière qui est mise en avant dans cet ouvrage.

Une très belle découverte !

Tchang au pays du lotus bleu de Gérard Lenne
(Auto)biographie - Editions Séguier - 118 pages
Où l'acheter : Tchang au pays du lotus bleu

Commenter cet article