Kolderick. Tome 1. La fille du Dashi de Christy Saubesty

Publié le par Evy

 Kolderick. Tome 1. La fille du Dashi de Christy Saubesty

En Australie, une unité de combattants vampires vit en plein désert, sur le domaine de Kolderick. Leur lutte ancestrale contre un groupement de fanatiques les a conduits à allier leurs forces avec d’autres créatures surnaturelles. Leur but : protéger l’humanité et sauver leur espèce.
Arrachée aux siens avant même sa naissance, Tayla, issue d’un métissage rare, est programmée pour anéantir les vampires jusqu’au dernier, mais ses origines la rattrapent.
Leur première confrontation va bouleverser toutes ses convictions remettant en cause le rôle qu’elle doit réellement jouer dans cette guerre.

En cherchant une nouvelle lecture, je suis tombée sur ce livre dans ma PAL et je me suis dit qu’après avoir lu pléthore de romances ces dernières semaines, au point que cela commençait à me lasser, lire de la fantasy me ferait le plus grand bien. Quand, en plus, l’auteure est francophone, c’est encore mieux. Bref, j’ai sorti cet ouvrage de ma PAL et je l’ai commencé et terminé en un peu temps éclair. Pour tout avouer, même si je l’ai dévoré, je suis bien en peine aujourd’hui de dire si j’ai aimé ou non. Je serais également bien embêtée de devoir faire un résumé du roman car je ne saurais même pas par quel bout le prendre.

En effet, ce qui m’aura le plus gêné dans cette lecture, c’est son aspect fouillis. Il se passe beaucoup de choses mais les personnages, assez nombreux, ainsi que le monde crée, pas assez développé à mon goût, font que je m’y suis souvent perdue. Le roman est relativement court et très rythmé et de ce fait la lecture s'effectue de façon fluide et agréable mais j’ai regretté ce trop-plein d’informations déversées sur le lecteur sans réelles explications derrière.

Je m’explique : j’ai mis beaucoup de temps à me situer dans l’univers de l’auteure. On ne peut contester la richesse, ça c’est certain. Christy Saubesty a su créer un monde avec sa propre histoire et mythologie et l’on ne peut que l’en féliciter. Le souci, c’est que cet univers n’est pas présenté dans sa globalité. On ne distribue aux lecteurs que des brides d’informations disséminées ça et là et de fait, on peine à rester à flots en ce qui concerne les détails du monde dans lequel évoluent les personnages.

Le même problème se pose concernant les personnages justement. Très nombreux, j’ai souvent dû revenir en arrière dans le récit pour savoir qui était qui car là encore trop de confusions dû à un manque de détails. J’ai vraiment regretté que l’auteure ne prenne pas e temps de bien décrire et caractériser ses personnages. De fait, je n’ai pas réussi ni à m’identifier ni à éprouver de l’empathie ou quelconque autre sentiment envers eux. De même, j’ai regretté l’absence d’un vrai personnage principal. Certes, ce n’est pas une prérogative pour un auteur que de choisir cette voie, mais en tant que lectrice, je trouve ça plus simple en termes de visibilité. Ici, on passe du coq à l’âne et c’est encore une fois – parfois – difficile de s’y retrouver.

Concernant le récit en lui-même, j’ai été plutôt séduite. Christy Saubesty nous offre une trame travaillée, bien développée, avec beaucoup d’action. Ça dépote et c’est vrai que l’on arrive vite à la dernière page sas s’en rendre compte. J’ai aimé le fait que l’auteure ne tombe pas dans la facilité et n’hésite pas à maltraiter ses personnages. Elle a également réussi à dépeindre le côté romance de certains fil rouge du récit avec beaucoup d’intelligence, de délicatesse et sans tomber dans la niaiserie, ce qui est plus qu’appréciable. Un seul point m’a cependant fait tiquer : la fin. Trop abrupt, j’ai trouvé qu’elle ne se prêtait pas vraiment à une fin de tome mais plus à une fin de chapitre.

Enfin, quelques notes sur la plume de l’auteure. Là encore une agréable découverte. Le roman est court, les chapitres aussi, ce qui apporte beaucoup de rythme à l’ensemble. Un style très graphique, presque scénaristique mais avec quelques jolies tournures de phrases. Somme tomme une bonne surprise.

En bref, une lecture plaisante mais j'ai encore du mal à dire si je suis séduite ou non. Quelques lacunes dans l'histoire et la caractérisation des personnages m'ont souvent fait décrocher. Néanmoins la plume de l'auteure et son univers me donne envie de lire la suite !

 Kolderick. Tome 1. La fille du Dashi de Christy Saubesty

Kolderick. Tome 1. La fille du Dashi de Christy Saubesty
Fantasy - Editions Rebelle - 267 pages
Où l'acheter : Kolderick. Tome 1. La fille du Dashi

Commenter cet article