L'amour est dans le foin d'Angéla Morelli

Publié le par Evy

 

Mais qu’est-ce qui lui a pris d’accepter ce plan foireux ? Et pire encore : pourquoi a-t-elle fait ce stupide pari avec ses copines ? Résultat, voilà que Louise est : 1) bloquée au fin fond de la campagne (celle avec de la vraie boue et des vraies bêtes) dans la maison d’une-amie-d’une-amie pour un long, un interminable mois de « vacances » 2) condamnée à une abstinence forcée (fichu, fichu pari ! et fichues copines !) Pour une parisienne pure souche qui ne vit que pour son travail et ne connaît pas le sens du mot « repos », ce séjour s’annonce plutôt douloureux. Jusqu’à ce que deux spécimens locaux viennent troubler ses bonnes résolutions vertueuses. D’un côté, Joffrey, bel apiculteur au sourire canaille. De l’autre, Arnaud, artisan en charge des travaux de la grange, dont les manières rustres et la bougonnerie n’ont d’égal que le pouvoir ensorcelant de ses muscles. Et elle qui pensait se trouver à mille lieues de toute tentation...

Toutes les blogeuses qui sont, un peu comme moi, des dinosaures de la blogosphère connaissent Angéla Morelli pour l’avoir suivi quand elle tenait encore un blog de lecture absolument hilarant. J’avais suivi de près son parcours depuis qu’elle avait commencé à publier ses romances aux éditions Harlequin mais je n’avais pas encore eu l’occasion de pouvoir lire un de ses ouvrages et de découvrir sa plume autrement que dans ses posts de blog. C’est maintenant chose faite et je dois dire que si quelques points de ma lecture de L’amour est dans le foin ne m'ont pas totalement séduite, je suis tombée littéralement sous le charme - et je pèse mes mots -  de son style.

D’ailleurs, une fois n’est pas coutume, je vais commencer par parler de ça avant tout le reste. Parce que c’est ce que j’ai le plus aimé, parce que je suis tombée amoureuse de cette plume drôle, enjouée et terriblement divertissante. J’ai adoré le ton du roman, léger et rythmé. J’ai adoré les références d’Angela Morelli, j’ai adoré son humour qui m’a fait rire. Elle écrit ce que je pourrais appeler de la littérature « Feel-good », des romances qui rendent heureux. J’ai eu le sourire tout le long de ma lecture et cela faisait vraiment longtemps que cela ne m’était pas arrivé et rien que pour ça j’aimerais lui dire merci !

Parlons un peu du roman en lui-même maintenant. Angela Morelli met en scène Louise, archétype même de la parisienne ultra pressée qui passe son temps au travail et ne s’arrête jamais. Ayant besoin de prendre un peu l’air et surtout des vacances, elle accepte la proposition d’une de ses amies de garder une maison, perdue en pleine campagne picarde, pour une tierce personne partie en voyage en Inde. Alors qu’elle s’était promis de ne pas craquer sur un homme au cours de ce séjour, elle se retrouve bientôt attirée par un charmant fermier qui élève des abeilles. Et n’oublions pas cet ouvrier du bâtiment, farouche et limite mal élevé mais terriblement craquant !

Le récit fut plaisant mais je dirais que c’est l’aspect du roman qui m’a le moins convaincu. L’histoire est simple et agréable à lire. On y retrouve bien les codes de la romance et c’est très divertissant. Au-delà de ça, j’ai trouvé l’ensemble un peu léger voire un peu facile…Certains arcs du récit auraient mérité un peu plus de développement car parfois on a une impression qu’il manque des informations, notamment sur la fin de ces histoires parallèles ou même concernant la trame en elle-même. Concernant la romance en tant que telle, également, une bonne surprise. Crédible, adorable, touchante, j’ai pris beaucoup de plaisir à suivre les aventures de nos deux héros.

Petit coup de cœur pour les personnages et étonnement, ce n’est pas l’héroïne que j’ai préféré. Certes, elle est attachante et pleine de surprises mais c’est vraiment Arnaud qui m’a conquise. J’ai aimé son caractère bourru, son attachement à sa famille et son côté « nounours-qu’on-a-envie-de-cajoler ». Angela Morelli a un talent certain pour dépeindre ses personnages et pour le coup, j’ai vraiment regretté que cette histoire se passe en vase clos. Il y a peu de personnages et c’est bien dommage. Les petits clins d’œil aux différents autres romans de l’auteur à travers certains personnages ainsi que les notes en bas de page m’ont également beaucoup plu (et tous les autres romans de ces auteure se sont retrouvés subitement dans ma wish-list damn !).

En bref, une lecture qui donne le sourire, la pêche. Une lecture qui sent l’été, la romance et les bons sentiments. Si ce roman n’est pas exempt de défauts, il n’en reste pas moins que je suis ressortie conquise par L’amour est dans le foin et que j’ai vraiment hâte de lire tous les autres romans de cette auteure.

 L'amour est dans le foin d'Angéla Morelli

L'amour est dans le foin d'Angéla Morelli
Romance - Editions Harlequin - 246 pages
Où l'acheter : L'amour est dans le foin

 L'amour est dans le foin d'Angéla Morelli

Commenter cet article

Mabiblio1988 29/10/2016 11:41

Avant tout, j'adore ta bannière de blog :)
Sinon concernant L'amour est dans le foin (c'est quand même le sujet lol), j'ai adoré. J'ai découvert la plume de Angéla Morreli avec ce livre et je suis totalement sous le charme. J'ai d'ailleurs prévu de lire prochainement son dernier roman.

Mabiblio1988 09/01/2017 18:36

Pas de soucis pour le retard :).
J'ai lu son dernier roman en novembre et je l'ai adoré :). J'espère qu'il te plaira autant qu'à moi. Bonne lecture

Evy 08/01/2017 16:17

Merci !!! (Et désolée pour le retard dans ma réponse)
Moi aussi je prévois de lire son dernier roman bientôt. Veux-tu qu'on se fasse une petite LC ?

GabTiB 27/10/2016 16:44

enfin....
merci pour ce post