17 Lunes de Kami Garcia & Margaret Stohl

Publié le 25 Octobre 2012

9782013233941.jpg

Certains secrets changent la vie... D'autres y mettent fin.
Ethan Wate pensait à Gatlin, la petite ville du Sud qu'il a toujours considérée comme sa maison, comme un endroit où rien ne pouvait jamais changer. Puis, il a rencontré une nouvelle arrivante mystérieuse, Lena Duchannes qui a révélé un monde secret caché en plein jour depuis des lustres. Un Gatlin qui abritait des secrets anciens sous ses chênes couverts de mousse et ses trottoirs craquelés. Un Gatlin où une malédiction a marqué la famille de Lena avec des êtres surnaturels puissants pour des générations. Et maintenant qu'Ethan a ouvert les yeux sur la facette sombre de Gatlin, il n'y a pas de marche arrière possible.

Ce livre, je vous l'ai présenté maintes et maintes fois dans mes vidéos IMM et C'est lundi que lisez-vous, car, ayant adoré le premier tome de cette saga, je n'arrêtais pas d'emprunter ce deuxième tome (sans jamais avoir le temps de le lire) et j'ai même fini par l'acheter (en format poche). Je me disais donc qu'il était grand temps que je me plonge dedans, d'autant que l'adaptation ciné du premier tome : 16 Lunes ne va pas tarder à sortir au cinéma.

Attention possibles spoilers sur le tome 1.

Ethan est un jeune garçon de 16 ans, vivant dans une petite bourgade en Lousiane, avec son père et Amma, sa gouvernante, qui s'occupe de lui depuis sa plus tendre enfance. Il y a un an, il rencontre Lena Duchanes, dont il tombe éperdument amoureux. Mais Lena n'est pas une jeune fille ordinaire. Elle fait partie d'une très puissante famille d'enchanteurs et devra bientôt choisir entre le bien et le mal. Et si le choix de la jeune femme était arrêté, la mort de son oncle, Maccon, qu'elle adorait, semble avoir changé la donne.

Si vous suivez un peu la chaîne youtube du blog, vous savez déjà ce que j'ai pensé de ce roman : long, ennuyeux à mourir et franchement décevant. Commençons donc par le commencement et parlons un peu du récit. Moi, qui avait plus qu'apprécié le premier tome : la mise en place de l'histoire, l'atmosphère si particulière du roman et la mythologie magique mise en place, je dois avouer que mon enthousiasme a vite été douché par ce deuxième volet des aventures d'Ethan et Lena.


L'histoire est d'une mollesse digne d'un escargot, les révélations presque risibles tant elles étaient prévisibles et les chapitres finaux sont juste une grosse blague. Alors quoi, on a le droit à des atermoiements, à des crises de larmes, de jalousie, à des scènes dignes d'un mauvais soap apera pendant plus de 400 pages pour une fin comme ça ?! Là, je m'insurge et je dis non (bon, là, vous ne me voyez pas, mais je tape du point sur mon bureau). Franchement, tout le long du roman j'ai eu l'impression que les auteures se fichaient de moi, qu'elles avaient écrit ce roman pour faire du remplissage, parce que finalement, il ne se passe clairement pas grand chose dans ce roman. Je pourrais facilement résumer tous les romans en deux lignes max...De fait, je m'interroge vraiment sur la pertinence d'avoir écrit ce second tome dont l'intrigue aurait pu aisément se résumer en deux cent pages max et du coup être intégrée au troisième tome.

Alors encore, si les personnages gagnaient en profondeur, là j'aurais pu m'accommoder du récit plus lent que la mémé qui va faire ses courses le dimanche midi au supermarché du coin, mais non ! Il a fallu que les auteures fassent de nos personnages des gamins mous et apathiques. Moi qui trouvais les personnages dans le premier tome captivants et bien travaillés, là tout ce que j'ai retenu d'eux c'est qu'ils étaient devenus soit insupportables (Lena grow up !) soit trop geignards ("Oh Lena ne m'aime plus, bouboubouhou). Je le dis tout de suite, presque aucun d'entre eux n'a su me ravir. Bon, ce n'est pas totalement vrai car j'apprécie toujours autant Amma, qui reste fidèle à elle-même, et j'ai aimé découvrir Liv, nouveau personnage qui apporte un peu de fraicheur dans un roman sinon très lourd.

Le seul point de vraiment positif que je retire de ce roman, c'est toujours cette plume très poétique et très agréable à lire de Margaret Stolh et Kami Garcia. D'ailleurs, je me demande toujours comment on peut vraiment "juger" une plume à quatre mains ?! En tout cas, celle-ci est toujours aussi sympathique à lire et rend la lecture plus facile (parce que franchement sans cette très jolie écriture, je ne suis pas certaine que j'aurais eu la force d'aller jusqu'au bout du roman). L'atmosphère très pesante, noire et mystérieuse est toujours présente dans ce second tome et c'est également un très très bon point.

17 Lunes fut une lecture plus que décevante. Le récit est long, mou, peu captivant, l'action arrive dans la dernière centaine de pages et se voit venir comme le nez au milieu de la figure. Les personnages me sont presque devenus antipathiques, bref le seul aspect positif que je retirerais de ce roman, ça sera la plume des auteures qui est toujours aussi appréciable. Je me demande si je vais continuer l'aventure avec le troisième tome de la saga. Vu l'ennui que j'ai éprouvé lors de cette lecture, j'avoue ne pas être tentée du tout !

Star2

17 Lunes de Kami Garcia & Margaret Stohl
Titre VO : Beautiful Darkness
Jeunesse, fantastique - Editions Le livre de poche - 576 pages
Où l'acheter : 17 Lunes


D'autre(s) roman(s) de ces auteurs :
16 Lunes

Rédigé par Evy

Publié dans #L'étagère Jeunesse - Young adult

Repost 0
Commenter cet article

Marine 11/11/2015 21:00

Ne pas se fier à la couverture vraiment... J'avais été emballée par celle-ci, pour 16 lunes et ça allait. Mais ce second tome... une catastrophe.

Philippe D 27/10/2012 20:58

Je ne connais pas mais j'adore la couverture.
Bon dimanche.