Felicity Atcock. Tome 1. Les anges mordent aussi de Sophie Jomain

Publié le par Evy

Les-anges-mordent-aussi-copie-1.jpg

« J’ai vraiment pas de bol, il aura suffit d’une morsure, d’une seule, pour que je me retrouve embarquée dans une histoire sans queue ni tête. Je ne sais pas exactement comment ça a commencé, et je ne sais pas non plus de quelle manière tout cela va finir. Quoi qu’il en soit, celui qui fera en sorte que les jeunes vampires arrêtent de s’enterrer dans mon jardin, sera mon héros. Et si en plus il est beau, riche et intelligent, je ne me plaindrai pas ! Je veux retrouver ma vie d’avant, tranquille et… ennuyeuse à mourir. » Sauf qu’en voulant éloigner les ennuis, il arrive qu’on en attire d’autres… à plumes.

Felicity est dans de beaux draps. Pour rendre service à son amie Daphnée, elle se rend à une soirée en sa compagnie à Londres et se réveille le lendemain matin dans une chambre d'hôtel. De nombreux indices laissent à penser qu'elle n'a pourtant pas passé la nuit seule. Qu'est-ce donc que ces petites traces de morsures à l'intérieur de sa cuisse ? Et pourquoi donc des tas de vampires attérissent sur son jardin ?

Je n'avais lu que de très très bons retours concernant cette jeune auteure française et j'attendais avec impatience de pouvoir lire un de ses écrits, espérant de tout coeur ne pas être déçue (j'ai tendance à avoir de trop grandes espérances en ce qui concerne les romans ayant de très bonnes critiques). C'est pour cette raison que j'ai sauté de joie en recevant le premier tome de cette série mi-chick-lit, mi bit-lit dans ma boite aux lettres.

Ne faisons pas durée l'attente plus longtemps, j'ai dévoré ce livre, adoré la plume de Sophie Jomain et je ne suis franchement pas passée loin du gros coup de coeur ! J'ai aimé le récit. Ecrit à la première personne du singulier, il met en scène un personnage haut en couleur : Felicity, qui nous embarque rapidement dans ses folles aventures. Que dire si ce n'est que je ne me suis pas ennuyée une seule minute ! L'intrigue est bien construite ainsi que très rythmée, ce qui permet aux lecteurs d'être toujours captivés par le roman. J'ai également apprécié la mythologie mise en place par l'auteure. Simple mais bien développée et expliquée, elle fonctionne très bien et donne envie de se jeter sur la suite pour en apprendre plus sur cet univers fantastique. Un premier tome donc, qui pose bien les bases de la série et prend le temps de mettre en place une intrigue captivante et des personnages attachants.

Parlons justement de ces personnages, qui sont, pour moi, un des plus grands atouts de ce roman. A leur manière, ils sont tous un peu déjantés et j'ai beaucoup aimé cela. Très drôles, bien caractérisés, on s'attache rapidement à eux mais ma petite préférence va à Daphnée et Felicity, un duo hilarant (étrangemment, je me suis beaucoup retrouvée dans le personnage de Felicity, comme elle, j'ai tendance à être trop gentille et à me faire avoir très facilement). Je suis un peu moins fan des personnages masculins décrits dans le roman (probablement car je trouve que Terrence et Stan se prennent un peu trop au sérieux) mais ils restent néanmoins très plaisants à découvrir. Ce qui est vraiment appréciable dans Les anges mordent aussi, c'est que les personnages secondaires sont tout aussi savoureux que les héros et j'ai vraiment hâte de voir ce que l'auteure leur réserve pour la suite.

Enfin, quelques mots sur la plume de Sophie Jomain, qui fut ma plus grande découverte en lisant ce roman. Deux mots : J'adore ! Que ce livre est drôle ! Je riais à chaque chapitre et j'ai terminé ma lecture avec un sourire aux lèvres ! (cela faisait bien longtemps que cela ne m'était pas arrivé). Je suis absolument conquise par ce style léger, très vivant et amusant (j'ai d'ailleurs bien envie de lire son autre saga : Les étoiles de Noss Head pour comparer un peu les deux). La seule petite chose qui m'a dérangé et m'a empêché d'avoir un vrai beau coup de coeur pour le roman fut pourtant un élément de son style. Je dois avouer que j'ai été un peu lassé par le trop plein de références au sexe. Alors don't get me wrong, d'ordinaire, cela ne me dérange pas et au début du roman, je trouvais cela très drôle mais arrivée vers la fin, j'avais une impression le trait était un peu trop forcé et que chaque situation était propice à ce genre de commentaires, ce qui m'a légèrement ennuyé lors de ma lecture.

Les anges mordent aussi fut une très très belle découverte. Un premier tome pétillant, drôle et captivant, portée par une plume savoureuse, que demander de plus ?

 

Star5

 

Felicity Atcock. Tome 1. Les anges mordent aussi de Sophie Jomain
Chick-lit, bit-lit - Editions Rebelle - 299 pages

Où l'acheter :  Felicity Atcock, Tome 1 : Les anges mordent aussi

Commenter cet article

Frankie 12/02/2014 08:01

Contrairement à toi (et beaucoup d'autres :)), je n'ai pas été tout à fait convaincue par ce premier tome. Le trop plein de sexe pour un roman de 300 pages a eu raison de moi mais j'ai trouvé aussi que tout était trop léger et superficiel. Mais certains éléments m'ont donné envie de lire le tome 2 que j'ai dans ma Pal de toute façon.