L'été où je suis devenue jolie de Jenny Han

Publié le par Evy

9782226208620FS.gif

 

L'été où je suis devenue jolie

 

Jenny Hann

 

(Site Web - Twitter)

 

Jenny-han.jpg

 

Depuis qu'elle est enfant, Belly passe tous ses étés dans la maison au bord de la plage.
Là, entre les bains de mer et les pichets de thé glacé, la vie est parfaite. Il y a Susannah et ses fils, Conrad l'ombrageux et Jeremiah, si charmant. Et puis l'été de ses seize ans, les choses changent Susannah sourit un peu moins. Les garçons paraissent plus lointains. Parce qu'il se passe quelque chose dont personne ne parle. Belly aussi a son secret. La vie chavire doucement, pour chacun d'eux. Plus rien ne sera comme avant.

 

LigneFleur

 

Ce roman, j'en entends parler depuis plusieurs mois sur les blogs francophones et anglais que je suis, et je n'en n'avais jamais lu une seule mauvaise chronique. Au contraire, elles étaient toute ditirambiques et m'ont encore plus donné envie de le lire. L'ayant trouvé en bibliothèque, j'ai profité du dernier RAT pour en faire la lecture. Et là, je me suis pris une belle claque. Non parce que j'ai trouvé ce roman génialisisme mais plutôt parce que je me suis ennuyée à mourir pendant ma lecture. Alors certes, ce livre possède des qualités indéniables que je vais exposer dans ma chronique,mais mon Dieu, ce qu'il est aussi ennuyeux et long !

 

L'été de ses 16 ans, Belly, part, comme tous les ans, passer ses vacances au bord de la mer avec sa famille chez la meilleure amie de sa mère, la très fantasque Suzannah. Si de primes abords, tout semble idyllique, Belly se rend vite compte qu'un certain malaise est présent dans la maison de vacances et qu'elle même devra faire face à de nombreuses nouvelles émotions en présence des deux fils de Suzannah: Conrad et Jeremiah.

 

Pour être totalement honnête dear readers, je ne sais pas trop comment parler de ce roman. J'écris cette chronique plusieurs semaine après ma lecture et je n'en garde pas grand souvenir, si ce n'est, comme je l'ai déjà dit, que j'étais ressortie de ma lecture très déçue. C'est vous dire à quel point, L'été où je suis devenue jolie m'a marqué. Pourtant il faut bien porter au crédit de ce roman qu'il est très touchant. L'histoire, sans être d'une originalité folle, n'en reste pas bien construite, très réaliste et émouvante. J'ai aimé la façon très juste et simple dont l'auteure a usé pour décrire les événements et surtout les personnages. En revanche, je n'ai pas du tout adhéré à la romance. Elle ne m'a rien fait ressentir et je l'ai même trouvé assez quelconque. Dommage, car c'est ce qui semblait plaire le plus aux lecteurs mais moi, elle ne m'a fait ni chaud ni froid.

 

Personnages qui sont, de mon point de vue, la plus grande réussite de ce livre, qui apparaissent profondement humains et de fait très proches des lecteurs. Tous ont su me toucher à leur façon (en particulier les personnages adultes, aller savoir pourquoi.) excepté peut-être Conrad. C'est le personnage qui m'a le moins convaincue, tout simplement car même si je partageais son désarroi, je n'arrivais pas à cautionner son comportement.

 

Autre bon point, j'ai particulièrement apprécié la plume de l'auteure. Jenny Han a su créer un décor qui fait rêver et surtout une ambiance "vacances" très sympathique. Le roman en lui-même est bien écrit, dans un joli style très frais et le tout se lit très rapidement.

 

Oui mais...tous ces bons éléments n'ont pas suffit à me faire aimer ce roman. Le rythme était vraiment trop trop trop lent (et pourtant je pense que c'est voulu de la part de l'auteure, pour justement mettre en avant une espèce de "time-capsule", d'arrêt du temps pendant les vacances d'été) et il y avait parfois des chapitres entiers que j'aurais pû passer sans que l'histoire n'avance d'un chouia. De plus, si je comprends que les flash-back à répétition apportent plus de densité au récit et aux personnages mais je ne les ai pas trouvé spécialement bien intégrés au récit et il m'ont plus fait perdre le fil qu'autre chose.

 

Vous l'aurez compris, dear readers, je suis complétement passée à côté de cette lecture. Si j'ai trouvé quelques éléments du roman très intéressants et bien travaillés, la lenteur du récit et le côté parfois trop prévisible (notamment la romance et le drame sous-jacent), sans parler de la fin un peu fade, m'ont fortement déplu. L'été où je suis devenue jolie reste donc une lecture sympathique mais sans plus. Néanmoins, nul doute qu'il plaira aux amateurs du genre.

 

 

Star2

 

Titre VO : The summer I turned pretty

Jeunesse - Editions Albin Michel Wiz - 304 pages

Où l'acheter :  L' Eté où je suis devenue jolie

Commenter cet article

Luna 19/09/2013 06:22

Un petit coup de coeur pour moi ! L'histoire de Susannah m'a particulièrement touchée...

Freelfe 06/01/2012 18:30

Ah... Je ne suis pas un adepte de ce genre, un de temps en temps seulement. Je passerai donc à côté de celui-ci malgré de bons avis

Evy 08/01/2012 21:09



Si tu n'aimes pas vraiment le genre alors oui je pense que tu peux passer ;)



joey7lindley09 03/01/2012 23:24

Mince, c'est dommage ça. Malheureusement, ça arrive, et souvent quand ils 'agit de livres dont beaucoup ont dit du bien. Il est vrai que c'est un peu lent mais j'aimais tellement l'ambiance...
Enfin, moi, ça m'arrive tout le temps de passer à côté des livres ! ;)

Evy 05/01/2012 09:29



Oui j'ai aussi beaucoup aimé l'ambiance ! C'est d'ailleurs un des très bons points que j'ai noté concernant ce roman !



Vanilla 03/01/2012 19:38

suprise dis donc par ta chronique, car comme toi je n'ai vu que de très bonne critique sur pas mal de blog
mais comme on dit les goûts et les couleurs

Evy 05/01/2012 09:27



Oui tout à fait ! J'ai été moi-même surprise de ne pas aimer car comme toi, je n'en n'avais lu que de bonnes choses !