La route des gitans de Miguel Huler

Publié le par Evy

9782846790659.jpg

 

La route des gitans


Auteur: Miguel Haler



Quelques mots sur l'auteur
:
Miguel Haler est né en 1951 à la croisée de deux cultures, nomade par son grand-père maternel, sédentaire par son père. Guitariste, il sillonne la France pour donner des concerts. Il se produit également chaque année aux Saintes-Maries-de-la-Mer, lors du pèlerinage annuel des gitans.

 

Autre(s) roman(s) de cet auteur : Le guitariste nomade

 

846190459.jpg


Genre: Historique, Romance

Edition : Ginkgo

Nombres de pages : 251

Résumé:
Dans une Pologne exsangue et dévastée par la guerre, une Allemagne en proie aux bombardements alliés, où la délation est monnaie courante, Sara la petite danseuse gitane et Franz le déserteur sont pourchassés par la Gestapo. Inspirée par des faits réels, La Route des Gitans est l'histoire de la rencontre improbable de deux mondes. C'est aussi l'histoire bouleversante d'une fuite éperdue et d'un amour tragique. Issu de la culture des Gens du voyage, Miguel Haler nous entraîne dans une époque déjà lointaine où les Gitans du nord de l'Europe parcouraient les routes dans des roulottes de bois tirées par des chevaux et nous livre, avec émotion, leur "presque" testament. Il existe peu de témoignage du Samudaripen "le Génocide oublié", celui des Tziganes et des Gitans qui fut perpétré par le régime nazi entre 1938 et 1945. Ce livre, hommage rendu aux Gens du voyage et acte de mémoire, nous en parle avec justesse et passion.

Pourquoi j'ai choisi ce livre : Passionée d'Hitoire depuis toute petite, j'ai la chance, si je puis dire, d'habiter une région : la Normandie, au passé troublé. L'évènement notable qui s'est déroulé ici fut le débarquement des forces américaines le 6 juin 1944. Autant vous dire que tous les normands connaissent donc très bien cette période de l'histoire et par extension la seconde guerre mondiale. J'ai donc grandi avec cette culture et j'adore vraiment lire des romans traitant de cette époque. De fait quand j'ai vu lors de l'opération Masse critique de Babélio que ce roman avait pour sujet l'Europe de l'Est (qui est une région que j'affectionne particulièrement ayant des origines polonaises) et le peuple gitans sous l'occupation Nazi, je n'ai pas hésité et j'ai coché ce livre que j'ai gracieusement reçu de la maison d'édition Ginkgo ! Merci donc à Babélio et à Ginkgo éditions !  Ce livre a été également été lu dans le cadre du Challenge Histoire.

 

100818093714519531

   

Mon avis personnel: Je ressors de cette lecture assez comblée mais aussi relativement frustrée.

 

Comblée car l'auteur tient les promesses de la quatrième de couverture : une romance improbable et passionnelle, une découverte d'un peuple peu connu dans la littérature, une immersion dans une autre époque et une autre partie du masse critique1monde et enfin une aventure humaine touchante. Mais je ressors de ma lecture également frustrée car tous les ingrédients nommés ci dessus auraient pu nous donner un livre bouleversant et captivant or ce ne fut malheureusement pas le cas.

 

D'une part, ce livre possède de très bons atouts : l'histoire si elle n'est pas trè originale n'en reste pas moins intéressante et surtout très instructive. En effet, moi qui ne connaissait rien au peuple gitans, j'ai vraiment adoré découvrir ce peuple, son histoire et sa culture. Ce roman est truffé de petites anecdotes qui rendent la découverte des gitans très ludique et vraiment intéressante. Ce livre m'a également appris beaucoup de choses sur les atrocités du régime nazi. Je savais bien évidemment que les Gitans avaient souffert pendant cette période mais j'étais loin de m'imaginer de telles horreurs.

 

La romance est également un bon point. Sobrement contée, elle n'en reste pas moins entrainante et captivante. Les personnes sont bien décrits et attachants (en particulier le grand-père dont le destin m'a véritablement ému) et ont tous une personnalité bien distincte et développée. J'ai enfin beaucoup apprécié le thème de la musique présent tout le long du roman et qui surtout uni les deux personnages principaux. Cet espèce de fil rouge était bien trouvé et apportait un peu de diversité et d'évasion au roman. 200px-Ginkgo_editeur.jpg

 

Enfin le roman est très bien rythmée. Les évenements s'enchainent bien et le roman se lit, somme toute, très  rapidement (moins de deux jours en ce qui me concerne). La lecture est aéré et sans longueur (j'ai particulièrement apprécié les chapitres courts).

 

Vou vous dites sûrement : "mais pourquoi ressort-elle de sa lecture frustrée alors que pour l'instant elle n'a fait aucune critique concernant ce roman ?". Eh bien j'y arrive enfin. J'ai aimé le thème du roman, son histoire, ses personnages, son rythme, mais je n'ai pas du tout aimé le style de l'auteur qui, si il ne m'a pas rendu la lecture difficile, l'a rendu bien fade à mon gout. Ce n'est pas que la plume de l'auteur est dérangeante, non elle juste juste beaucoup trop simple à mon gout. Peu de description, des scènes ou des sentiments trop vite passés et pas assez developpés., un vocabulaire beaucoup trop simplet, bref je n'ai rien ressenti lors de ma lecture justement parce que le style était trop plat à mon gout et c'est bien dommage car la forme aurait été plus travaillée (il y a quelques tentative pour rompre le petit traintrain de ce roman comme par exemple le journal de Franz mais cela ne suffit pas), ce roman aurait été un vrai petit bijou.

 

Tout ça pour dire : que cette lecture fut très instructive et intéressante. J'aurais aimé plus de finesse et de poésie dans l'écriture, ce qui m'aurait vraiment permis d'apprécier encore plus cette lecture. Néanmoins, une jolie découverte de la culture gitane et un beau témoignage sur les horreurs commises à l'encontre de ce peuple et qui malheureusement sont peu connues. 

 

Star3

 
Où l'acheter: ici

 

Pour aller plus loin :

 

- Le site de l'auteur

- Babélio

- Les éditions Ginkgo

Commenter cet article

Opaline 24/10/2010 18:12


Bonjour Evy! Je découvre ton blogue via la page Facebook de la bibliothèque d'Allie et je le trouve très joli et intéressant. J'ai la route des gitans dans ma PAL de bibliothèque, le sujet
m'intriguant beaucoup. Mais ton avis fait que je n'ai plus très envie de le lire. Dommage... Sur le sujet aussi, je te suggère le roman Tsiganes de l'auteur Québécois Mario Bolduc. Ah oui! J'ai
rajouté ton blogue dans ma liste et je t'invite à venir me voir chez moi!


Evy 25/10/2010 10:12



Merci beaucoup Opaline pour cette suggestion de lecture :) Et merci aussi pour tes compliments !


Je vais de ce pas visiter ton blogounet !


Bise


Evy



L'Ogresse 19/10/2010 21:13


C'est dommage, le theme etait pourtant tres tres interessant.


Evy 22/10/2010 12:12



Oui le thème était sympa et l'histoire intéressante. Vraiment dommage pour le style !



Allie 19/10/2010 16:06


Dommage pour le style... ça m'aurait plu ce roman. Bon je le note quand même dans un coin de ma tête, parce que comme toi j'aime aussi l'histoire.


Evy 19/10/2010 17:09



Oui note le quand même parce que l'histoire et le contexte reste passionnant !


Merci de ta visite Allie



Fée des Lunes 19/10/2010 15:55


Ouaw! J'adore ta chronique! Il me dit bien ce livre!!! Je vais sans doute l'ajoûter à ma liste!


Evy 19/10/2010 17:08



Oh merci Je suis ravie que ma chronique te plaise !