Les chevaliers d'Emeraude.Tome 1. Le feu dans le ciel d'Anne Robillard

Publié le par Evy

Les-chevaliers-d-emeraude-T1.jpg

L'Empereur Noir, Amecareth, a levé ses armées monstrueuses pour envahir les royaumes du continent d'Enkidiev. Bientôt, la terre de Shola subit les attaques féroces des sinistres dragons et des impitoyables hommes-insectes. Pourquoi les troupes d'Amecareth reviennent-elles sur le continent après des siècles de paix, mettant à feu et à sang le royaume glacé de Shola ? Les sept Chevaliers d'Émeraude - six hommes et une femme - sont les seuls à pouvoir percer ce mystère, inverser le destin et repousser les forces du Mal. Ils devront pour cela accomplir l'étrange prophétie qui lie Kira, une petite fille de deux ans, au sort du monde.

Après avoir commencé la saga Les ailes d'Alexanne de la même auteure et ayant été séduite par la plume d’Anne Robillard, j’ai été ravie de recevoir le premier tome de cette saga dont j’avais beaucoup entendu parler. Finalement je ressors assez mitigée de cette lecture qui fut néanmoins très divertissante.

Le roi Emeraude Ier règne avec sagesse et bonté sur son peuple et son royaume. Sentant que de sombres événements se préparent, il décide, avec l’aide de son magicien, de faire revivre la confrérie des chevaliers d’Emeraude pour les protéger. Wellan en en devient rapidement le chef et devra faire preuve de beaucoup de courage et de force pour mettre à mal les plans du maléfique Empereur Noir.

Ce premier tome d’une saga fantastique présente un univers qui m’a beaucoup plu. J’ai aimé découvrir ce monde qu’est le royaume d’émeraude et il faut bien porter au crédit de l’auteure qu’elle a pris le temps de bien décrire les différents pays et créatures peuplant cet univers. Néanmoins, je pense que cet aspect descriptif est peut-être un peu trop mis en avant par rapport au ratio « action » du récit. En effet, si la première moitié du roman est assez palpitante avec la découverte du monde, des personnages et des premiers rebondissements de l’histoire, la seconde moitié souffre cruellement d’un effet de redondance (les chevaliers font le tour des royaumes, ils reviennent à la capitale, ils repartent, etc.). De fait, le rythme assez soutenu des premières pages s’essouffle rapidement et un petit effet de lassitude s’installe, d’autant que le final est assez décevant mon avis car finalement relativement prévisible. C’est un des autres points qui est à mon avis assez décevant : le récit, la trame de fond de l’histoire m’a semblé un peu facile, un peu convenu. Tout arrive presque tout cuit dans le bec des personnages et c’est vraiment dommage.

Côté personnage justement, j’avoue avoir été totalement séduite par les différentes personnalités présentes dans Le feu dans le ciel. Chacun des personnages est bien dépeint et surtout se distingue bien des autres de par son caractère. Tous sont attachants (en particulier la petite Kira et l’empereur). La profusion de personnages ne m’a pas dérangé, au contraire, elle apporte une certaine densité et complexité au récit et permet au lecteur de trouver plus facilement le personnage avec lequel il aura le plus d’affinités. J’attends d’ailleurs avec impatience de voir comment certains d’entre eux vont évoluer (j’ai cru comprendre que la série s’étendait sur plusieurs années et je suis curieuse de voir l’évolution des différentes personnalités croisées dans ce premier tome) car je sens déjà quelques zones d’ombre chez certains d’entre eux.

Un petit mot enfin sur la plume d’Anne Robillard qui est toujours aussi agréable à lire. Comme je l’ai déjà indiqué, ce premier tome mettant en scène l’univers de la saga, le livre est truffé de descriptions mais l’écriture légère et plutôt simple d’Anne Robillard n’en rend pas la lecture fastidieuse. Le livre est finalement très rapide à lire et on en tourne très facilement les pages.

Le feu dans le ciel est un premier tome qui m’aura laissé une impression de lecture en demi-teinte. En effet, malgré de très bons points : un univers riche, des personnages attachants, une plume très agréable à lire, j’ai regretté la simplicité et la monotonie du récit. Néanmoins, l’histoire m’a mis l’eau à la bouche et je lirai la suite avec plaisir. Un grand merci aux éditions Michel Lafon pour cette jolie découverte.

 

Star3

 

Les chevaliers d'Emeraude.Tome 1. Le feu dans le ciel d'Anne Robillard
Jeunesse, Fantastique - Editions Michel Lafon - 362 pages

Où l'acheter : Les Chevaliers d'Emeraude, Tome 1 : Le feu dans le ciel

 

D'autres romans de cette auteure chroniqués sur le blog :
Les ailes d'Alexanne. Tome 1. 4h44
Les ailes d'Alexanne. Tome 2. Mikal

Terra Wilder. Qui est Terra Wilder ?

Commenter cet article

Mina 01/03/2012 20:42

Celui-ci est dans ma PAL et mon fiancé, qui l'a commencé, disait la même chose : c'est un peu simple dans l'intrigue. Je pense que je le découvrirai quand même ; cette série a eu tellement de
succès qu'il doit y avoir une raison (^-^)

Evy 04/03/2012 17:17



Je serais vraiment curieuse d'avoir ton avis dessus tiens !