Orianor. Tome 1. La cité aux sept murailles de Jean Avril

Publié le 10 Février 2013

Orianor Tome 1

Rihel, la Cité aux sept murailles, agonise dans les flammes : quarante années de siège, pour une poignée de cendre... Depuis des millénaires, les humains sont en guerre contre les forces de So'Ghol, la Montagne Noire. Après la chute de Rihel, un seul Trône reste encore aux mains des humains : celui de la Citadelle de Céless, cœur du royaume de l'Endriel. Beaucoup disent que la situation est sans espoir, et pourtant plusieurs se tiennent encore debout, déterminés à poursuivre l'œuvre de résistance. Ensemble, ils continuent d'écrire une épopée traversant les âges. Les voici qui s'avancent : Kahel, chevalier de l'ordre des Ivataris, mages ayant pour arme la lumière. Blanc, un enfant qui a désormais un empire contre lui. Jad, Iridia et Raygone, jeunes héros répondant à l'appel de l'Endriel, l'ultime rempart du monde libre, sur le point de tomber entre les griffes de l'envahisseur. Et Uriss, ancien roi amené en esclavage au cœur de la Montagne Noire pour y rencontrer un sort tragique : être enchaîné à son pire ennemi, par une chaîne lui faisant subir les souffrances qu'il inflige à l'autre...

Quand l'auteur de cette saga fantasy m'a proposé de lire ses romans, je dois avouer que j'ai tout de suite sauté sur l'occasion. Pourquoi ? D'une part, car la fantasy est un genre que je lis peu mais que j'apprécie beaucoup et d'autre part, le formet court des deux premiers tomes m'avait interpellé. De fait, je ressors plutôt conquise par cette découverte et j'ai hâte de lire la suite.
***
Le résumé de la quatrième de couverture étant très bien écrit, je ne vais pas vous faire de petit résumé personnel et vais passer directement à mes impressions de lecture.
***
Comme je l'ai indiqué, le récit est court - à peine 120 pages - mais, si ce point a pu gêner certains lecteurs, moi, j'ai trouvé qu'au contraire cela apportait beaucoup de rythme et de vivacité au récit. J'ai aimé le côté concis du texte; l'auteur va droit au but et pose rapidement les bases de son univers. Parlons justement de ce monde d'Orianor, personnellement, il m'a plu. Noir, terne, violent, il s'en dégage une atmosphère très pesante et particulière que j'ai beaucoup apprécié.
***
Au niveau de l'histoire, à nouveau, ce fut une bonne surprise. Le côté épopée est bien mis en avant. Le très bon point de ce récit reste pourmoi le changement de voix narrative à chaque chapitre, ce qui permet de découvrir rapidement les différents personnages.
***
Concernant les personnages, la rapidité du récit ne m'a pas permis de véritablement m'attacher à eux, néanmoins, tous sont très bien caractérisés. Chaque personnage possède une personnalité et histoire propre et on a vraiment envie de découvrir ce qu'il va advenir d'eux dans leurs prochaines aventures. Celui qui m'aura peut-être le plus touché est le roi Uriss, dont le courage et le chagrin m'ont véritablement ému.
***
Enfin, quelques notes, sur la plume de l'auteur, que j'ai aimé découvrir. Poétique, claire, concise, agréable à lire, elle nous fait passer un très bon moment de lecture. La seule petite chose qui m'a fait tiquer, ce fut la façon qu'à l'auteur de dire souvent ce que les personnages pensent ou éprouvent, ce que je trouve un peu regrettable : j'aime bien un peu plus de subtilités dans le texte.
***
Ce premier tome de la saga Orianor est une parfaite mise en bouche d'une série fantasy qui vaut le détour. Epique, bien rythmée, il tient le lecteur le haleine de la première à la dernière ligne. Une bonne découverte, qui donne envie de se jeter rapidement sur la suite !
***
**
Star4
***
Orianor. Tome 1. La cité aux sept murailles de Jean Avril
Fantasy - Editions Cima - 116 pages

Rédigé par Evy

Publié dans #L'étagère des fantastiques

Repost 0
Commenter cet article

Joanna 21/02/2013 11:49

Je lis peu de fantasy mais je pense que cette saga pourrait me plaire, je la note!

Evy 21/02/2013 16:44



Oui je te le recommande ;)