The finishing school. Book 1. Etiquette & Espionage de Gail Carriger

Publié le 3 Mars 2013

The finishing school. Book 1. Etiquette & Espionage de Gail Carriger

C'est une chose d'apprendre à faire la révérance correctement. C'en est une autre que d'apprendre à faire la révérence et à lancer un couteau en même temps.

Sophronia, jeune fille de quatorze ans, commence à porter sérieusement sur les nerfs de sa mère. Elle est plus intéressée par le fait de grimper aux arbres et démonter les horloges que par l'étiquette à suivre lorsque l'on prend le thé. Et Dieu vous garde de la voir faire son affreuse révérence. Mme Temminick désespère de voir sa fille devenir une lady tout à fait respectable et decide donc de l'inscrire à l'Académie d'accomplissement pour jeunes filles de qualité dirigée par Mademoiselle Géraldine.

Mais Sophronia et sa mère ignorent qu'en réalité, cette école est un endroit où les jeunes filles intelligentes apprennent à devenir des jeunes femmes accomplies, certes, mais il s'agit d'une toute autre sorte d'accomplissement. Mademoiselle Géraldine entraine les futures ladies aux arts de la dance, de l'habillage et de l'étiquette mais aussi à ceux délicats de la mort, de la diversion, de la tromperie, de l'espionnage et de l'utilisation des armes modernes. Sophronia et ses amis se préparent ainsi à une première année explosive !

Inutile d'en reparler, mais si vous suivez un peu ce blog, vous connaissez ma passion pour la plume et les romans de Gail Carriger, découverte l'année dernière grâce à sa saga Alexia Tarrabotti. Depuis, je savoure chacun de ses romans et j'attendais avec impatience la sortie de celui-ci, mettant en scène le même univers Steampunk que j'adore mais se passant 15 ans avant l'histoire du Protectorat de l'ombrelle. Je l'avais donc pré-commandé et dès sa sortie et son arrivée dans ma boite aux lettres, je me suis littéralement jetée dessus !

Sophronia est une jeune fille dynamique et peu encline à devenir la lady que sa mère voudrait qu'elle soit. Pire, elle désole cette dernière en s'obstinant à adopter une attitude à la garçonne. Aussi quand Mademoiselle Géraldine en personne propose d'enroler Sophronia dans son école pour l'éduquer et en faire une véritable femme du monde, sa mère saute de joie et prépare la valise de la jeune fille en mois d'une heure. Mais bien vite, Sophronia va découvrir qu'elle ne se rend pas dans une école comme les autres.

Je n'aurais jamais pensé dire cela un jour d'un roman de Gail Carriger mais Etiquette & Espionage m'a déçu ! Alors certes, j'y ai retrouvé l'humour de l'auteure et des personnages hauts en couleurs mais je n'ai pas eu le déclic que j'avais eu lors de ma lecture de la saga Le protectorat de l'ombrelle.

Ce qui m'a le plus gêné, je pense, c'est l'histoire en elle-même. L'idée de départ est excellente et si loufoque que j'étais certaine que j'allais tout de suite adhérer. Oui mais non finalement, car si la trame originale tient la route, je ne trouve pas qu'elle ait été si bien exploitée que cela et finalement on finit légèrement par s'ennuyer car il ne se passe quasiment rien dans le roman. De fait, je le trouvais un peu long à démarrer et j'espérais que l'histoire allait gagner en complexité mais il n'en fut rien.

Et c'est bien dommage car, je le répète, l'idée de cette école pour jeunes filles/futures espionnes était génial. Malheureusement (et là je me dis que c'est sûrement parce que c'était le premier tome de la saga et que l'auteure va un peu plus étoffer son univers dans les suivants), celle-ci n'a pas été assez bien décrite à mon goût. Elle donne envie pourtant cette école, je dois dire que les cours enseignés m'auraient beaucoup plus plu que mes cours de SVT du lycée mais j'ai trouvé l'ensemble trop léger.

Dommage encore, car les personnages sont absolument phénoménaux. Gail Carriger est passée maître dans l'art de créer des personnages délirants, loufoques et terriblement attachants et ceux d'Etiquette & Espionage ne dérogent pas à la règle. Et puis quel plaisir de retrouver des têtes connues ! Je tairais les noms pour garder la surprise aux futurs lecteurs mais je peux vous dire que ce fut bien agréable de les croiser avec quelques années de moins. Le reste des personnages est tout aussi charmant, bien que Sophronia est peut-être le personnage auquel je me sois le moins attachée de part son caractère un peu brusque et indépendant. Néanmoins, elle est très drôle et forme un duo d'enfer avec sa meilleure amie !

La plume de Gail Carriger est véritablement savoureuse. Toujours aussi drôle, ironique mais aussi emprunte d'un ton so british que j'adooooore ! Bref, quel régal de pouvoir à nouveau la lire !

Etiquette & Espionage fut une lecture sympathique bien qu'un peu décevante. Dommage que l'intrigue ne soit pas à la hauteur de la qualité de l'écriture et des personnages au fort capital sympathie ! Néanmoins, il s'agit là d'un bon tome introducteur, qui donne envie de lire la suite !

 

The finishing school. Book 1. Etiquette & Espionage de Gail Carriger

The finishing school. Book 1. Etiquette & Espionage de Gail Carriger
Titre VF : Etiquette & Espionnage
Jeunesse, Steampunk - Editions Little, Brown and Company - 320 pages
Où l'acheter : Etiquette and Espionage


*****
D'autres romans de cette auteure chroniqués sur le blog :

Le protectorat de l'ombrelle. Tome 1. Sans âme
Le protectorat de l'ombrelle. Tome 2. Sans forme
Le protectorat de l'ombrelle. Tome 3. Sans honte
Le protectorat de l'ombrelle. Tome 4. Sans coeur
Le protectorat de l'ombrelle. Tome 5. Sans âge

Rédigé par Evy

Publié dans #L'étagère Jeunesse - Young adult, #Gail Carriger

Repost 0
Commenter cet article

totorosworld 28/02/2016 16:46

comme toi un peu déçue..

Ivy 25/04/2013 20:38

Sophronia, dans le genre nom à coucher dehors il est pas mal celui-là ^^

Ce livre me tente quand même pas mal malgré ta critique et même si je n'avais pas adhéré au premier tome du Protectorat de l'ombrelle.
Je pense que je tenterai un de ces quatre, l'idée d'une école comme ça me plaît :)

Evy 26/04/2013 21:33



Oui je pense que tu devrait quand même tenter car il est relativement différent du Protectorat de l'ombrelle !



Touloulou 13/03/2013 11:45

Dommage pour la déception ! Je le lirai tout de même je pense, mais avant il faudrait que je lise la suite des aventures d'Alexia..

Evy 13/03/2013 14:44



Moi aussi faudrait que je termine la saga ! (Me reste 1 seul tome et après c'est fini )



Ana 04/03/2013 17:15

Oh j'aime beaucoup le résumé, belle chronique :)

Evy 05/03/2013 10:29



Merci beaucoup !



Tam-Tam 04/03/2013 11:21

Bon... si tu avais été enthousiaste au possible, je t'aurais maudite!!
j'essaye de me retenir de l'acheter tout de suite. Parce que bon, il fait quand meme beaucoup envie!

Evy 05/03/2013 10:28



Tu veux que je te l'envoie par courrier ? Comme ça pas besoin de scrupules à le lire ;)