The parasol protectorate. Book 3. Blameless de Gail Carriger

Publié le par Evy

The parasol protectorate. Book 3. Blameless de Gail Carriger

Miss Alexia Tarabotti, devenue Lady Alexia Woolsey, se retrouve dans une situation délicate. C’est LE scandale de la saison. Elle doit s’enfuir en Italie, à la recherche de réponses.

Une histoire de vampires, de loups-garous et d’imprévus…

Après mon coup de coeur pour les deux premiers tomes et après la fin complètement clifhangerienne du deuxième volet des aventures d'Alexia Tarrabotti, je ne pouvais que me jeter sur le troisième tome de cette saga steampunk, en espérant passer toujours un aussi agréable moment en compagnie de ces personnages loufoques et attachants.

Attention spoilers sur la fin du tome 2 !

Au début de Blameless, Alexia est dans une fâcheuse situation, elle est enceinte et son loup-garou de mari est persuadé que l'enfant n'est pas de lui et décide donc de la chasser de sa demeure. Mais voilà, alors qu'Alexia se retrouve hébegée dans sa maison familiale, le scandale éclate dans la presse et sa famille l'a met à la porte. Désolée, elle se réfugie chez son ami, Lord Akeldama. Mais elle découvre vite que ce dernier a disparu et devient bientôt la cible d’insectes meurtriers. Une fois n’est pas coutume, Alexia décide de mener l’enquête jusqu’en Italie, sur les traces de ses origines.

Je ne pensais vraiment pas dire cela un jour, mais je suis ressortie assez déçue de ma lecture de ce troisième tome des aventures d’Alexia. Non pas que ce ne fut pas une bonne lecture, non c’est toujours aussi agréable de suivre les déconvenues du personnage principal. Mais dans ce tome, contrairement aux précédents, l’auteure a voulu mettre l’accent sur l’action, le récit, au détriment, quelque peu, des personnages. Alors certes, on apprend de nombreux éléments sur le passé d’Alexia, mais j’ai vraiment ressenti une impression de trop-plein, de surplus de scènes d’action, qui m’ont un peu gâché ma lecture. Le lecteur et Alexia ont à peine le temps de reprendre leur souffle à la fin d’un chapitre qu’un nouveau bouleversement ou événement inattendu survient. Dommage, car l’idée d’avoir deux intrigues différentes (celle d’Alexia et celle de Lord Maccon) était vraiment bien trouvée et permettait d’ajouter un peu plus d’originalité et de rythme à l'ensemble du roman. Mais cet effet est malheureusement gâché par le trop-plein de scènes d'aventures. C’est pour moi le gros point noir de ce tome, j’ai vraiment l’impression que l’auteur a fait dans la surenchère d’action.

Surenchère qui, malheureusement, fait un peu du tort aux personnages. S’ils sont toujours aussi drôles et attachants (en particulière Alexia, qui se découvrant des sentiments maternels, devient très touchante), je les ai trouvés moins mordants, moins loufoques que dans les deux tomes précédents. Alors c'est vrai, on sent quand même une certaine évolution dans la maturité des personnages et je ne saurais pas vraiment expliquer ce que j’ai éprouvé durant ma lecture, mais je me suis sentie moins proche des personnages qu'auparavant.

Ce qui m’a aussi déçu, ce fut le manque de scènes romantiques. Vous savez, ces scènes entre Lord Maccon et Lady Alexia ? Ces joutes verbales étaient mes passages préférés des deux précédents volets de la saga et comme ici, ces deux personnages sont séparés quasiment tout le long du roman, j’ai vraiment ressenti qu’il manquait un petit quelque chose au récit.

Enfin, un petit mot sur la plume de Gail Carriger, qui est toujours aussi savoureuse et délectable, même si, comme je l’avais déjà indiqué, j’ai regretté un manque d’ironie (toujours présente mais un peu en sourdine) dans l'ensemble. Après, il est comme même bon d’indiquer que le roman se dévore en quelques heures. Très rythmé, dynamique, les pages se tournent à une vitesse folle.

En bref, Blameless pèche un peu par excès de scènes d’action. De fait, même si l’on en apprend plus sur le monde qui Steampunk créé par l’auteure et sur les personnages, le récit, concentré en quelques jours, n’avance guère. Je reste néanmoins toujours aussi bon public de cette saga et malgré cette déception, je lirai la suite avec grand plaisir.

 

Star3

 

The parasol protectorate. Book 3. Blameless de Gail Carriger
Titre VF : Une aventure d'Alexia Tarabotti, Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 : Sans honte
Steampunk, romance - Editions Orbit - 384 pages
Où l'acheter : Le Protectorat de l'ombrelle. Tome 3. Sans honte

D'autres romans de cette auteure chroniqués sur le blog :
Le protectorat de l'ombrelle. Tome 1. Sans âme
Le protectorat de l'ombrelle. Tome 2. Sans forme
Le protectorat de l'ombrelle. Tome 4. Sans coeur

Le protectorat de l'ombrelle. Tome 5. Sans âge
The finishing school. Book 1. Etiquette & Espionage

Commenter cet article

Frankie 17/06/2013 20:22

Je suis assez d'accord avec toutes tes réserves mais cela ne m'a pas trop déçue (enfin juste un petit peu). Il faut dire que tout le reste est savoureux à commencer par cette chère Alexia que
j'adore ! Mais vivement le tome 4 qu'elle passe plus de temps avec son irascible époux (enfin j'espère !).

Evy 24/06/2013 14:27



Ah tu verras le quatrième tome est bien mieux ! Tiens d'ailleurs ça me fait penser que je n'ai toujours pas lu le dernier tome de la série !



bea285 19/09/2012 19:33

Oui, ce roman avait un gout différent rythmé par l'action et par l'absence (ou plutôt séparation) de Lord Maccon. Mais j'ai aimé ma lecture et le prochain tome risque d'être vraiment épatant je
pense.

Evy 22/09/2012 16:24



Oui le prochain tome a l'air vraiment génial! J'ai hâte de le lire !



malou 19/09/2012 11:10

Moi aussi je suis grand public de cette saga, mais j'en suis qu'au tome 1 version poche j'attend la sortie des suivants rhhhh!!! bisous

Evy 22/09/2012 16:27



Ah oui, tu risques d'attendre un moment avant de pouvoir finir la saga du coup (sachant que le 4ème tome n'a toujours pas été traduits en VF en grand format)!