Publié le 22 Avril 2011

9782811204815

 

Les vampires Argeneau

 

Tome 3 : JF cherche vampire

 

Titre VO : An argeneau vampire novel. Book 3. A Quick Bite Single White Vampire


Auteur: Lynsay Sands



Quelques mots sur l'auteur
: Lynsay Sands est une écrivaine canadienne auteur de plus d'une trentaine de roman. Elle écrit des romans historique et paranormaux.

 

Autre(s) roman(s) de cet auteur : Les vampires Argeneau. Tome 1. En cas d'urgence , Les vampires Argeneau .Tome  2. L'amour m'a tuée, Tall, Dark & Hungry, A Bite To Remember, Bite Me If You Can, The Accidental Vampire, Vampires Are Forever, Vampire, Interrupted, The Rogue Hunter, The Immortal Hunter, The Renegade Hunter - The Rogue Hunter Series, Bitten By Cupid, Born To Bite, Hungry For You

 

28916.jpg


Genre: Bit-Lit, Romance

Edition : Milady

Nombres de pages : 407

Résumé: Lucern est un vampire. Jusque là tout va bien. Sauf que ses romans révèlent de terribles secrets. Comment protéger ceux qu'il aime ?


Cette fois-ci, Lucern Argeneau, auteur à succès de romances vampiriques, ne pourra pas y couper. Malgré sa nature solitaire, ses plages de sommeil décalées et le fait qu'il évite scrupuleusement le soleil, il assistera à une convention sur la romance. Et Kate C. Leever, son agent littéraire, y veillera... Et si les romans de Luc tenaient plus de la biographie que d'histoires à l eau de rose ? Cela risquerait de mettre Kate en sérieux danger...

Pourquoi j'ai choisi ce livre : J'avais lu et n'avais guère été convaincue par le deuxième tome en VO, de fait quand cette saga est sortie en VF, j'ai décidé de lui laisser sa chance et j'ai acheté le tome 1 (que je n'ai toujours pas lu - oui ne cherchez pas la logique dans mes actions livresques, il n'y en a pas !) et quand j'ai vu que Livraddict organisait un partenariat avec les éditions Milady pour ce troisième tome, je me suis lancée et j'ai eu la chance d'être selectionnée ! Un grand merci à la Team Livraddict et aux éditions Milady.

   

Mon avis personnel: Je partais plutôt confiante avec cette lecture. Le tome deux m'avait beaucoup fait rire et l'histoire était légère...parfaitement ce que j'avais besoin au moment où j'ai commencé Les Vampires Argeneau tome 3. Alors certes, ce fut une lecture simple, facile et plus intéressante que la précédente mais j'ai quand même été quelque peu déçue par ce récit.

 

Dans ce tome, c'est au tour de Lucern, le fils ainé de la famille Argeneau d'être sur les devants de la scène. Lucern est un vampire taciturne qui se lasse peu à peu de la vie. Pour se distraire, il écrit des romans bit-lit qui racontent les Vampires and blooddifférentes histoires des membres de sa famille. Ses romans sont de véritables best-sellers et bientôt il se retrouve harcelé par sa maison d'édition pour qu'il fasse une tournée de dédicaces ou bien qu'il accepte quelques interviews. Après plusieurs refus, son éditrice, Kate C. Leever décide de venir en personne convaincre son auteur de se plier au jeu de la publicité et elle va bouleverser l'univers bien tranquille de Lucern.

 

Le récit en soi était sympathique. Mais j'ai mis plus de 3 semaines à le terminer. L'histoire est simple et tourne autour du couple (comme ce le fut dans le tome 2) et le reste est véritablement superflu. Cependant je le savais dès le départ, ce n'est donc pas celà qui m'a le plus gêné. Non au bout de 100 pages, j'ai commencé à me lasser. Pas assez de rythme, trop monotome, trop de descriptions inutiles, bref, je n'ai pas du tout accroché. Les cinquante dernières pages sont plus vivantes, j'ai donc eu un regain d'intéret mais j'ai vraiment regretté ce manque de rythme qui m'a cassé ma lecture et ne m'a pas donné envie plus que ça de continuer !

 

Ce que j'ai le plus aimé dans ce roman, ce sont les petits à côté. De fait l'histoire ne m'a pas tellement plu, mais j'ai adoré la famille de Lucern, un peu fantasque mais tellement attachante; la mythologie vampirique - remonter au temps de l'Atlantide et utiliser la technologie pour expliquer le vampirisme était très bien trouvé ! - ; et enfin les situations un Logo-Milady--pt-.jpgpeu cocasses. Certaines scènes sont très drôles et m'ont vaguement rappellé la fameuse scène de la saucisse dans le deuxième tome (ahhhh celle-là elle était collector !).

 

Petit mot sur les personnages qui se concentrent ici sur dun couple seulement. On a bien sûr, quelques personnages "périphériques" si je puis m'exprimer ainsi, tel que les collègues de Kate ou bien la famille de Lucern, mais le récit est centrée sur la romance entre Kate et Lucern. J'ai apprécié ces deux personnages même si je n'ai pas eu de coup de coeur. Ils sont tous les deux sympathiques et attachants mais j'ai regretté que la fin se termine un peu en queue de poisson pour eux. Après avoir joués au chat et à la souris pendant tout le roman, nous avons le droit à une fin digne d'un roman Harlequin : l'homme fougueux déclare son amour qu'il avait refoulé pendant tout le roman à la femme qui décide de tout quitter pour lui. J'ai l'air un peu cynique comme cela mais finalement vu le ton du roman et la façon dont la narration est tournée (centrée sur la romance et livraddict logo biguniquement sur celà), cette fin est plutôt en adéquation avec le reste du tome.

 

Enfin j'aimerais vous parler un peu du style de l'auteur. Comme je l'ai déjà indiqué j'ai regretté le trop plein de description qui ne rend pas la lecture très fluide. En revanche, l'auteur maitrise l'art des dialogues qui sont toujours savoureux. Somme toute, Lynsay Sands a un plume plutôt agréable, qui fait passer un agréable moment à ses lecteurs.

 

Petite parenthèse pour la fin. Si j'avais un conseil à donner aux éditions Milady, c'est quand même de faire attention à leurs traductions ! Car plusieurs fois dans le récit, je me suis arrêtée, atterée devant certaines phrases qui ne valaient strictement rien dire. J'ai relevé deux exemples que voici : [p.139] Kate est sous la douche et elle repense au rêve érotique qu'elle vient de faire...Le traducteur nous annonce qu'elle a fait "un rêve humide". Alors là j'ai bondis, car clairement c'est du mot à mot (en anglais, rêve érotique se dit "wet dream" et c'est d'ailleurs dans le deuxième tome des vampires argeneau que je l'ai appris), ce que l'on apprend à ne pas faire en première année de licence d'anglais et même avant. D'ailleurs un rêve humide ? Mouais ça veut pas dire grand chose, encore heureux que le personnage était sous la douche ! Deuxième exemple, page 143 : "La parole d'un homme est ce qui le lie". Là encore sans entrer dans les détails, la phrase ne veut rien dire...Le verbe lier est un verbe intransitif (cours de grammaire quand tu nous tiens...ahhhh misère, je me souviens du temps où je devais passer 4 heures devant 5 phrases et devait en analyser toutes les propositions transivites completes....), il appelle à un complétement et là...rien...On ne saura jamais à quoi il est lié le pauvre Lucern...Trèves de bavardages, c'était juste une petite note de fin d'article !

 

Tout ça pour dire : que l'histoire ni la romance ne m'ont convaincu. En revanche, j'ai aimé l'atmosphère qui se dégageait du roman, le côté humoristique du récit et la famille un peu déjantée de Lucern. Si l'occasion se présente, je lirai définitivement la suite, car je me suis prise d'affection pour cette famille ! Merci encore à Livraddict et aux éditions Milady

 

Star3

   
Où l'acheter: Les Vampires Argeneau, Tome 3 : JF Cherche Vampire

 

Pour aller plus loin :

 

- Le site officiel de l'auteur (en anglais, avec possibilité de lire des extraits)

- La page wikipédia de Lynsay Sands (en anglais)

- Le site des éditions Milady

Voir les commentaires

Rédigé par Evy

Publié dans #L'étagère de la Bit-lit

Repost 0

Publié le 22 Avril 2011

i-love-blogging.jpg

 

Loraah m'a tagué sur son blog. Le but de ce tag ? Répondre à 5 questions pour apprendre à mieux connaitre ses habitudes bloguesques !


 

1/ La première chose que tu fais en allumant ton pc ?

Je regarde mes mails d'abord - personnels et sur ma boite spéciale blog - et ensuite je vais faire un petit tour sur mon blog pour voir si j'ai de nouveaux commentaires


2/ Si ton blog portais le nom d'un livre : Lequel ? (Précision, le but c'est que le titre soit représentatif, pas forcement l'histoire du livre!)

Humm après réflexion, je pense à La fille de papier. C'est vraiment un titre qui me parle !

3/ Prends le premier livre qui te tombe sous la main : Donne nous la 10e phrase de la page 64.

"Les dents blanches de mon peigne en ivoire dépassent de ses doigts." Maudites de Michelle Zink

4/ En un mot et un seul, definis ton blog.

Livresque ? C'est trop facile c'est ça ? Alors je dirais "échanges". Ce blog c'est avant tout pour moi un moyen de faire partager ma passion avec d'autres lecteurs.

5/ Cites nous une manie quand tu écris une Chronique.

Le plus souvent j'aime bien m'isoler complétement. J'ai besoin de silence total pour arriver à écrire mes chroniques comme je le voudrais !

Je ne taggue personne mais vous êtes libres de reprendre ce petit tag et de me faire part de vos habitides bloguesque !

Voir les commentaires

Rédigé par Evy

Publié dans #Les Tag(s)

Repost 0

Publié le 21 Avril 2011

9782226207142.jpg

 

Tricheuses

Titre VO : Envy, a Luxe novel

Auteur: Anna Godberson


Quelques mots sur l'auteur : Anna Godbersen est née à Berkeley, en Californie, et a fait ses études à l'université de Barnard. Elle vit avec son mari à Brooklyn, où elle écrit actuellement la suite de Rebelles.


Autre(s) roman(s) de cet auteurRebelles, Rumeurs, Vénéreuses

Genre: Roman, Historique, Jeunesse

Edition : Penguin Books

Nombres de pages : 405

Anna%20resized

Résumé:
Bien qu’Elizabeth Holland ait fait son retour à New York, c’est toujours sa soeur Diana qui illumine les soirées de la haute société. Et ce, malgré le mariage de son amoureux secret, Henry, avec l’éternelle rivale des soeurs Holland, la vénéneuse Penelope. En réalité, Henry est toujours épris de Diana, mais Penelope l’a soumis à un odieux chantage. Quant à Lina, l’ambitieuse ex-femme de chambre, elle continue son incroyable ascension sociale… à ses risques et périls. Retour à Manhattan en 1900


Pourquoi j'ai choisi ce livre : Tout simplement car j'ai commencé cette saga il y a bientôt un an et que peu convaincue par le premier tome, je l'avais un peu mise de côté. Mais en février j'ai lu le deuxième tome qui m'a beaucoup plus enthousiasmée et quand j'ai eu envie de lire en VO un petit peu, je me suis tournée vers ce troisième tome, avant-dernier de la saga The Luxe.


Mon avis personnel
Si j'avais été plus qu'enthousiasmée par le deuxième tome de cette saga intitulée Rumeurs, Tricheuses m'a vraiment laissé un arrière goût de déception quand j'en eu terminé la lecture.

 
Attention SPOILERS ! (sur les tomes précédents !)
 
Dans ce troisième opus, nous retrouvons nos quatre jeunes femmes dans des situations bien compliqués. Pénélope est enfin mariée à Henry mais son mariage est loin d'être heureux, son mari ne remplissant pas du tout son rôle conjugal et la délaissant la plupart du temps. Carolina  essaye tant bien que mal de se faire une place dans la société mais force eenvy-copie-1.jpgst de constater que c'est bien difficile de se faire un nom dans la bonne société de New York lorsque l'on débarque sans parents ni chaperons. Diana, qui a offert son coeur et sa virginité à Henry, ne se remet pas de cette trahison et enfin Elizabeth doit arriver à faire face à la mort de son mari, d'autant que désormais elle n'est plus seule...
 
L'histoire est vraiment le point qui m'a le plus déçu durant cette lecture. Je l'ai trouvé triste, monotone et tellement prévisible ! Je n'ai pas du tout été captivée et pour tout dire je me suis vraiment ennuyée lors de certains passages, sans parler d'un certain agacement devant le manque de lucidité de quelques personnages. SPOILERS sur ce tome ci - surligner pour les lire - Je parle en particulier de Carolina et de la mort de de son protecteur qui était cousu de fil blanc et de la grossesse d'Elizabeth que l'on sentait venir depuis le début et dont celle-ci ne se rend compte que quasiment à la fin du livre.
 
Clairement, je m'intérroge sur la suite du récit. Le quatrième tome va-t-il réussir à relever un peu le niveau ? Car là vraiment...L'intrigue est comme je l'ai dis, cousue de fil blanc, on sent venir les pseudos révélations dès les premières pages et aucun événement majeur ne se passe réellement.
 
Pourtant, malgré la monotomie et la prévisibilité du récit, ce roman se laisse lire très facilement. Grâce au style de l'auteur les pages se tournent rapidement. La fin du roman est plutôt bien trouvée bien que là encore trop prévisible. De fait, je pense - et j'espère - que le dernier tome devrait être plus riche en en coup de théâtre et en action.
 
Un petit mot sur les personnages qui sont de plus en plus...mous...Mise à part Diana, qchalle10ue j'apprécie beaucoup, les trois autres jeunes femmes ont tendance à m'agacer de part leur comportement. Pénélope, que l'on connaissait diabolique et vénéneuse, devient ici plus innofensive qu'un chaton et j'ai perdu quasiment tout intéret pour ce personnage qui jusque là me semblait intéressant et original. Elizabeth, fidèle à elle même passe le plus clair du  roman dans une espace de brouillard apathique et Carolina reste la petite peste qu'elle était dans les tomes précédents. De fait, peu ou pas d'évolution des personnages dans ce tome, ce qui est bien dommage car cela devient lassant.
 
Enfin un mot sur le style de l'auteur que j'ai beaucoup aimé. Le texte m'a semblé plus travaillé dans ce troisième tome et ce fut avec plaisir que s'est effectuée ma lecture même si je n'étais guère passionnée par le récit. J'ai apprécié les descriptions toutes en finesse et les jolies métaphores utilisées par Anna Godbersen. Très certainement, c'est le point du roman que j'ai le plus apprécié durant ma lecture.

 


Tout ça pour dire :   
que ce troisième tome de la saga The Luxe m'a vraiment déçu. Une intrigue quasiment inexistente et qui finalement ne se met en place que lors des derniers chapitres, un rythme très lent et des personnages qui n'évoluent pas, tout cela ne m'a pas passionné bien au contraire. Le seul point positif que je retire de cette lecture est la plume de l'auteure que j'apprécie toujours autant. J'attends de lire le quatrième et dernier tome de la saga, en espérant qu'il sera à la hauteur de mes espérances. 

 

Star3

 
Où l'acheter: Tricheuses : Tome 3 en VF &
Tricheuses : Tome 3 en VO


Pour aller plus loin :


- Le site officiel des livres (en français) (très sympa, possibilité de faire des tests, etc)
- Le site officiel des livres (en anglais) (très complet, possibilité de lire des extraits)
- Le forum sur les livres The Luxe

Voir les commentaires

Rédigé par Evy

Publié dans #L'étagère de la Chick-Lit

Repost 0

Publié le 20 Avril 2011

Le mercredi laissez libre cours

 

Cette nouvelle rubrique, que j'espère vous apprécierez, vous présentera chaque semaine (en espérant que je puisse garder le rythme !) un livre qui me fait drôlement envie et qui n'est pas encore paru en France ou bien qui ne fait pas encore partie de mon immense PAL !

 

 

Chaque semaine, je vous présenterai une de mes envies livresques du moment (Gare à votre PAL !!) et donc mon livre de la semaine !

 

 

LigneFleur

 

Dark-of-the-Moon.jpg 

 

Dark of the Moon

 

 

Tracy Barrett

 

 

De quoi ça parle ?

 

La destinée d'Ariane est dejà toute tracée. Elle doit devenir une déesse de la lune. Elle mène une vie solitaire, n'ayant de contact qu'avec son frère difforme bien aimé : Astérion, qui doit être retenu prisonnier sous le palais pour sa propre protection.


Un jour, un navire portant à son bord le tribut d'esclaves de la ville d'Athènes débarque et Ariane rencontre Thésée, le fils du roi d'Athènes. Ariane se retrouve aussitôt attirée par le nouvel arrivant et bientôt une amitié se crée entre eux. Une amitié qui pourrait bien se transformer en quelque chose de plus !

 

Mais Thésée est condamné à mourir et sera offert en pâture au minotaure, ce monstre terré sous le palais royal - à moins qu'il ne réussisse à tuer la bête en premier. Et ce "monstre" s'avérera être en réalité le frère de la jeune femme. 

 

Pourquoi j'ai désespéremment envie de le lire ?

 

J'aime beaucoup les réecritures et j'adore la mythologie grecque, de fait, ce livre semblait fait pour moi ! Le mythe d'Ariane et de son fil m'ont toujours plu et je pense que ce roman me plairait énormemement !

 

Après je suis un peu moins convaincue par la couverture que je trouve un peu trop commune mais j'aime beaucoup le titre et le résumé, donc dès qu'il sortira (le 19 septembre 2011) je pense que je me jeterai dessu !

 

Une réecriture d'un mythe très connu, mélant romance et mythologie ...

 

Que demander de plus ?

Voir les commentaires

Rédigé par Evy

Publié dans #Les envies d'Evy

Repost 0

Publié le 19 Avril 2011

3120933050

 

Quand Alice et Eiluned ont lancé cette idée de Correspondance d'autrefois, je n'ai pas hésité longtemps et je m'y suis inscrite ! Etant une grande fan d'échanges, je trouvais l'idée excellente et adorant utiliser mon imagination pour créer des personnages, je me suis précipité sur cet échange.

 

Chaque participant se crée un personnage et obtient un(e) correspondant(e) à qui elle doit écrire au moins une lettre par moi pendant un an.

 

Des lettres ont déjà commencé à arriver ! Vous pouvez les retrouver sur le blog officiel de cette aventure : Correspondance d'Autrefois.

 

LigneFleur

 

Et pour la petite info, voici mon personnage :

Evelyne Irena Maria Naleskini

Je m’appelle Evelyne Irena Maria Naleskini et je suis une jeune franco-polonaise de 25 ans, 26 le 10 Août prochain. J’ai un visage en forme de cœur, assez fin, avec des pommettes hautes et de grands yeux vert-bleu. J’ai des cheveux bruns, une peau claire et de jolies formes.
J’appartiens à l’Aristocratie par mon père, qui est un comte polonais, ancien ambassadeur de Louis XVI et je suis française par ma mère. J’ai également une jeune sœur. J’ai une santé solide et un caractère aventureux et indépendant même si j’apparais plutôt introvertie au premier abord. Je suis une jeune fille sincère et fidèle même si je suis peut-être trop rancunière et que certains me trouvent trop sûre de moi.
J’ai eu une très bonne éducation, j’adore lire et suis cultivée. J’ai des opinions plutôt tranchées et je crois en l’indépendance des femmes. Mes loisirs sont l’écriture, la marche, les voyages et la lecture et ce qui me fait peur par-dessus tout ce sont la maladie et la pauvreté.

L’évènement le plus marquant de ma vie fut la Révolution Française qui nous obligea à nous exiler en Angleterre.

 

 

Vous pourrez retrouver toutes les lettres que j'ai reçu et envoyé ici !

 


Voir les commentaires

Rédigé par Evy

Publié dans #Le blabla d'Evy

Repost 0

Publié le 17 Avril 2011

In my mailbox

 

In my mailbox est une rubrique crée par Kristi du blog américain The Story Siren. Elle m'a gentiment laissé participé même si mon blog n'est pas en anglais.

 

Le principe est plutôt simple. Chaque semaine vous faites la liste des livres que vous avez reçu dans votre boite aux lettres mais pas que. Les emprunts bibliothèque et autres achats sont bien sûr également présentés !

 

Cette semaine dans ma boite aux lettres, ça donne ça :

 

 

Emprunts Bibliothèque

 

promise.jpg

 

Promise d'Allie Condie (emprunté hier et déjà lu ! Je n'ai pas pu résister !)

17 Lunes de Kami Garcia et Margaret Stohl

 

LigneFleur.gif

 

 

Reçu(s) dans ma Boite aux Lettres

 

9782749914183.jpg

 

Le chaperon rouge de Stephen Blakley-Cartwright (SP des éditions Michel Lafon, merci !)

 

 

LigneFleur.gif

 

Voilà c'est tout pour cette semaine mais je suis ravie d'avoir emprunté/reçu ces nouveaux livres qui me faisaient de l'oeil depuis longtemps !

Voir les commentaires

Rédigé par Evy

Publié dans #Le blabla d'Evy

Repost 0

Publié le 15 Avril 2011

challe10.jpg

 

Vous vous dites sûrement encore un ! Ehhhh oui ! Mais que voulez-vous, vu l'état de ma PAL en anglais, je me suis dis que ça ne pouvait que lui faire du bien de participer à ce challenge (oui oui je m'invente des excuses !) !

 

Le but de ce challenge est tout simple : il s'agit de lire le plus de livres en anglais possible. C'est Petit-lips qui l'organise et en voici quelques règles :

 

 

"Tous les livres sont acceptés, du roman à la BD en passant par le comics ou le manga, du moment que vous lisez dans la langue de Shakespeare.

Le challenge commence dès votre inscription. Pour cela, rien de plus simple, laissez moi un petit commentaire ici avec votre article sur le challenge ;) J'éditerais la liste des participant(e)s au fur et à mesure. Je laisse les inscriptions ouvertes jusqu'à la fin du mois, à savoir le 30 avril 2011 donc.

Le challenge se termine le 6 mai 2012"

 

 

Rendez-vous sur cet article pour la liste de mes livres lus en VO ! 

 

The time-traveling fashionista de Bianca Turetsky

Envy d'Ann Godbersen

Bridget Jones' s diary d'Helen Fielding

Wither de Lauren Destefano

Harry Potter and the Chamber of secrets de J.K Rowling

Catching fire de Suzanne Collins

Mockingjay de Suzanne Collins



Voir les commentaires

Rédigé par Evy

Publié dans #Challenges

Repost 0

Publié le 15 Avril 2011

QuestionMarksPhoto

 

5 questions à....

 

Mélisende

(Auteure du blog Bazar de Littérature)

 

 

Meli.jpg

Bien le bonjour Dame Méli et merci d'avoir accepté cette mini-interview ! 


Salutations à vous, belle compagnie. Merci à toi de me l’avoir proposée !
Et d’avance, je prie tous les lecteurs de m’excuser pour mon bavardage… c’est plus fort que moi !


 
1ère question : Cela fait plus de 4 ans maintenant, si je ne me trompe pas, que tu as ouvert ton premier blog de lecture. Qu'est-ce qui t'a motivé, à cette époque, à commencer à blogguer ? Est-ce que tu prends toujours autant de plaisir après à faire partager tes lectures ? 

Effectivement, la première version de mon blog (sur Skyrock) remonte à juin 2006 donc on approche à très grands pas des 5 ans (il faudra d’ailleurs que je fête ça dignement en organisant un petit quelque chose !).
Je ne sais plus exactement pourquoi j’ai eu envie de blogguer à ce moment précis. A l’époque, les blogs « littéraires » n’étaient pas à la mode et étaient très rares (sur Skyrock du moins), ce n’est donc pas la découverte de l’un d’entre eux qui m’a donné envie. Je pense plutôt que le déclic s’est fait en rapport avec mes études. En juin 2006, si je ne me trompe pas, je terminais ma première année d’Histoire de l’art et d’Anthropologie à la fac et je venais de m’inscrire pour entamer une première année de lettres modernes à la rentrée de septembre. Je pense que j’avais envie de parler de mes lectures pour m’entraîner à la rédaction, venant d’un Bac S, j’avais très peur d’être paumée en lettres modernes… J’avais déjà eu un blog sur Overblog (qui n’existe plus aujourd’hui) dans lequel je parlais de toutes mes découvertes (livresques, cinématographiques, musicales, artistiques,…) et beaucoup de mes états d’âme d’adolescente, mais j’avais envie d’un lieu plus adulte et plus ciblé.
Aujourd’hui, après presque cinq ans, mon blog (et la blogosphère littéraire en général) m’est devenu indispensable, vital ! Il ne se passe pas une journée sans que je vienne mettre à jour un petit quelque chose, sans que je valide un commentaire… et si j’ai le malheur de m’absenter trois jours (comme ce week end), c’est une grosse galère pour tout rattraper !
L’exercice de la rédaction est devenu une drogue et je ne conçois plus de lire un livre sans en faire un billet ensuite. C’est un peu « bête », mais si je ne rédige pas un article, j’ai l’impression de ne pas avoir terminé le processus de lecture et je ne peux pas dormir en paix !
Je relis ce que j’écrivais au tout début, non seulement c’était très court, mais je trouve ça souvent mauvais et « inutile ». Aujourd’hui, je suis incapable de me limiter à quelques lignes et je ne peux pas m’empêcher d’en écrire des tartines… comme ici ! Désolée !



2ème question : As-tu toujours aimé la lecture ? Ou est-ce une passion qui t'ai venu sur le tard ? 

Selon mes parents, j’ai toujours aimé m’isoler dans un coin pour faire des puzzles, colorier, gratter dans l’herbe du jardin pour observer les fourmis et bien sûr, me plonger dans des livres ! 
Pendant mon enfance c’était surtout les livres Disney (j’étais et suis toujours fan des dessins animés) et les livres un peu plus scientifiques (sur les animaux, la planète,…). Au début de mon adolescence, mes lectures dépendaient surtout du catalogue France Loisirs et des trouvailles au supermarché du coin. Une fois au lycée dans une plus grande ville, j’ai vraiment pris goût à la lecture (je remercie d’ailleurs ma prof de français qui m’a vraiment donné le déclic) et j’avais enfin accès à des librairies. Mais n’achetant pas énormément, ma PAL avoisinait les 0 (oui, oui, c’est arrivé !) et je relisais beaucoup. Arrivée à la fac et donc dans la grande ville qu’est Lyon, j’ai eu la joie de découvrir les Fnac, Virgin, Gibert et autres… mais au prix d’un livre neuf, ma consommation était toujours assez restreinte. Ce n’est finalement que lors de ma deuxième année à la fac, avec l’ouverture de mon blog et la découverte des librairies d’occasion que je me suis mise à lire autant.
Je crois qu’on peut dire que j’ai toujours eu des « prédispositions » mais que les hasards de la vie et la géographie sont pour beaucoup dans mon rythme actuel ! En tout cas, je n’ai jamais autant lu de ma vie que cette dernière année ! J’aimerais accélérer le rythme, mais je n’ai malheureusement pas le temps…


3ème question : Quels sont les genres de lectures que tu affectionnes le plus (jeunesse, bit-lit, classique, etc.) et ceux qui au contraire t'attirent moins et pourquoi ? 

Hhhhhmmmm… comme je suis curieuse de nature, j’aime lire un peu de tout mais ma grande préférence va à la littérature Imaginaire. La vie réelle est tellement triste et démoralisante que j’ai besoin de me plonger dans d’autres univers, dans des mondes remplis de magie, d’aventures… J’apprends de plus en plus à apprécier la SF car le côté « réflexion » que le genre apporte me plaît beaucoup. Dans un autre registre, j’aime les classiques pour la beauté du style, la « profondeur » des sentiments et des scènes. J’en lis trop peu à mon goût, mais je sais que je serai heureuse d’en trouver dans ma PAL dans les années à venir. Depuis peu, je lis des livres « jeunesse » ou « jeunes adultes » ainsi que des polars, et jusque là, je n’ai pas été déçue ; je compte bien continuer ma découverte ! Mais il me faudrait des journées de 48h pour pouvoir jeter un œil partout !
Quant aux livres que je lis moins, je dirais la BD et le manga. Pas parce que je n’aime pas, mais surtout car le prix me fait souvent reculer. J’ai tellement lu de théâtre pendant ma scolarité que j’ai fait une overdose ; j’ai beaucoup de mal à prendre du plaisir lorsque je lis une pièce (je préfère la voir). Et pour finir avec le genre que je ne lis pas par véritable choix : la chick-lit.  C’est vraiment la littérature dans laquelle je ne trouve rien qui m’attire. Les héroïnes sont à des années lumière de ma personnalité et donc m’insupportent, et leurs aventures ne m’intéressent absolument pas ! Seule Bridget Jones a trouvé grâce à mes yeux !


4ème question : Est-ce que tu prévois de faire un métier dans cet univers livresque ? 

Dans l’idéal, oui, évidemment ! J’adorerais gagner ma vie en bouquinant et en rédigeant des « avis »… mais il ne faut pas trop rêver ! Un travail en maison d’édition, en librairie ou en bibliothèque me ravirait également… mais je déprime parfois en me disant que je n’y arriverai jamais ! J’ai l’impression que c’est un univers complètement bouché et sans un gros coup de pied aux fesses… dur dur de se faire sa place ! 
J’envisage de monter ma librairie dans l’avenir. J’ai plein d’idées, plein de thématiques, plein d’envies, plein de projets… mais pas de moyens ! Si quelqu’un est intéressé, qu’il se manifeste ! Lol
Au pire, je serai une chômeuse avec une PAL énorme et plein de temps pour alimenter mon blog…

 
5ème question : Quels sont tes hobbies ou tes autres passions en dehors de la lecture ? 

Comme dit plus haut, je suis curieuse donc la culture en général m’intéresse.

Mais la chose qui prend presque autant de place dans ma vie que la lecture, c’est la musique. Chez moi, il y a toujours de la musique (quand je ne regarde pas un film ou une série) : quand je lis, quand je rédige (là, j’écoute du pagan celtique, par exemple), quand je me prépare, quand je fais le ménage, quand je range mes bouquins, quand je fais des listes de tout et n’importe quoi… et même pour m’endormir ! En dehors de chez moi, j’ai toujours mes écouteurs dans les oreilles lorsque je me promène ou prends les transports en commun seule. Je suis très sensible à la musique, un morceau de violon ou un chœur peuvent facilement me tirer des larmes. Bon, je suis sourde comme un pot à force… mais il faut bien accompagner ma forte myopie et ma future bosse (dans le dos) de liseuse… En revanche, je ne suis absolument pas musicienne. Je pianotais un peu il y a quelques années et j’ai appris à jouer de la flûte comme tout le monde, mais je n’ai jamais fait de solfège et n’ai de toute façon, pas du tout le caractère pour me lancer dans l’apprentissage d’un instrument. 
J’aime évidemment le cinéma et les séries télé, mais c’est moins marqué. En ce moment, chacun de mes repas dans mon appartement est ponctué d’un épisode du Dr House ! 
Ayant fait (et faisant toujours) des études d’Histoire de l’art, il est évident que le domaine m’intéresse. Plus jeune, je dessinais énormément (surtout en cours !) mais je n’ai malheureusement plus le temps… Mais j’espère pouvoir prendre de vrais cours de dessin un jour…
Et enfin (je vais m’arrêter là !), ayant fait dix ans de danse (mais j'ai tout oublier !) et ayant une petite sœur qui se professionnalise dans le domaine, j’aime particulièrement les spectacles, surtout de danse contemporaine et classique. Il m’arrive de me regarder des vidéos (merci Youtube) pendant des soirées entières ! Récemment, la sortie de Black Swan a relancé mes envies et j’ai très envie de retourner voir un ballet !


Question bonus : Aimerais-tu dire un petit mot aux lecteurs de ton blog ? 

Un petit mot ? Comme si j’étais capable de faire court… Mais pour une fois, je peux résumer en un seul mot : MERCI.
C’est peut-être ridicule pour ceux qui voient les choses extérieurement, mais mon blog (et la blogosphère littéraire) m’apporte énormément, quotidiennement. Sans cette fenêtre dans ma vie, celle-ci serait beaucoup moins passionnante ! Les liens qui se tissent sur internet sont bien réels et signifient vraiment quelque chose !
Alors oui, il n’y a bien qu’une chose à dire, c’est merci. Merci de me lire, de me soutenir… d’être là, tout simplement !


Merci encore Méli d'avoir répondu à toutes ces questions et au plaisir de continuer à te lire très souvent ! 
 

Merci à toi d’avoir pensé à moi pour ta première interview de blogueur, je suis très touchée et honorée ! Et promis, je continuerai encore longtemps de vous pondre des tartines…

 

fenetre.jpg

  
Vous voulez participer à "5 questions à..." ? Que vous soyez un bloggeur, un auteur, un membre de l'univers de l'édition ou du livre, n'hésitez pas !
 

Il vous suffit de remplir ce formulaire !

Voir les commentaires

Rédigé par Evy

Publié dans #5 questions à...

Repost 0

Publié le 15 Avril 2011

1559318056.jpg

 

Oh my ! J'ai encore craqué, mais que voulez-vous, un challenge qui met en scène mon acteur chouchou du moment :Colin Firth ! ça se passe sur son blog ! Et en voici les règles :

 

 

  • Le challenge n'a pas de limite dans le temps. Aussi bien pour l'inscription (vous pouvez nous rejoindre plus tard) que dans sa réalisation. C'est vous qui fixez les règles! J'essaierai de faire des bilans régulièrement, histoire de recenser vos billets.
  • Ce qu'il faut regarder: un minimum de 3 films dont vous parlerez sur vos blogs. Sa filmographie étant plus que fournie, je pense qu'il y a de quoi s'amuser.
  • Ce qu'il faut lire: un des romans/pièces desquels sont tirés l'un ou l'autre film (La jeune fille à la perle de Tracy Chevalier, L'importance d'être constant d'Oscar Wilde, Le journal de Bridget Jones 1 & 2 d'Helen Fielding, Un homme au singulier de Christopher Isherwood,...). Je dresserais une liste plus précise, si vous le souhaitez.
  • Autres: Tous les billets traitant de notre talentueux et over-charming british sont les bienvenus!

 

 

En ce qui me concerne, je pense que ma liste de lecture et de visionnage sera :

 

- Le journal de Bridget Jones

- Orgueil et Préjugés

- La jeune fille à la perle

 

 

Mes articles publiés

 

Bridget Jones's diary d'Helen Fielding

 

 

4006711864.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par Evy

Publié dans #Challenges

Repost 0

Publié le 14 Avril 2011

Grandam1

 

Grand Amour


Auteur: Stéphane Carlier



Quelques mots sur l'auteur
:
Ce n'est qu'après des chemins détournés et une carrière hétéroclite que Stéphane Carlier devient écrivain. Elève d'hypokhâgne, il s'évade sur les bancs du cours Simon et obtient de petits rôles au théâtre et au cinéma. Après une maîtrise d'histoire, le jeune homme travaille en tant que pigiste pour différents journaux. Employé par le ministère des Affaires étrangères, il obtient un poste à l'ambassade de France aux Etats-Unis. De plus en plus attiré par l'écriture, Stéphane Carlier se lance finalement en 2005 et publie son premier roman, 'Actrice'. Dans cette oeuvre, l'auteur renoue avec sa passion pour le théâtre et se met dans la peau de son personnage, Claudine Berger, assaillie par ses peurs et ses doutes de comédienne. Un premier roman qui vaudra à Stéphane Carlier les éloges et les encouragements de la critique.

 

Autre(s) roman(s) de cet auteur : Actrice

 

stephane.jpg


Genre: Romance, Contemporain

Edition : Le cherche Midi

Nombres de pages : 221

Résumé:
Qu'est-ce qui vous empêche d'être dans ses bras ?

- Les bras de qui ?
- Ce garçon, ce sportif.
- Je ne le connais pas. Enfin, pas personnellement. Il a posé pour un calendrier, un de ces calendriers de rugbymen.
- Mais il vous touche, n'est-ce pas ? Il vous plaît ?
- Oui, il me... Oui.
- Il habite où ?
- Il joue pour l'équipe d'Aurillac.
- Alors, qu'est-ce qui vous empêche d'aller le retrouver à Aurillac ? »

À la suite d'une déception amoureuse, Agnès, traductrice de romans sentimentaux, quitte Paris sur un coup de tête. Direction l'Auvergne où se trouve l'homme de ses rêves, le demi de mêlée de l'équipe d'Aurillac qu'elle a vu nu dans un calendrier...

Pourquoi j'ai choisi ce livre :
J'ai eu la chance de recevoir ce livre en service de presse de la part des éditions Cherche-Midi ! Un grand merci à Solène !

 

Mon avis personnel: Pour être honnête je ne sais pas trop comment rédiger ce billet. La lecture de ce roman m'a laissé vraiment perplexe et je n'ignore vraiment comment je vais réussir à coucher mes impressions sur papier ou plutôt sur écran. Ce n'est pas que je n'ai pas aimé, bien au contraire, je n'ai pas adoré non plus, non c'est juste que ce roman m'a juste fait ressentir beaucoup d'émotions et que c'est difficile d'en parler correctement.

 
Tout d'abord je pense qu'il est important de noter que ce livre n'est PAS un roman de chick-lit. Je vois partout qu'il est catalogué en tant que tel et cela m'a un peu agacé quand j'en ai commencé la lecture de découvrir qu'en fait il ne l'était pas du tout. D'ordinaire, je n'aime pas mettre les livres dans des cases "genres" mais tant qu'à ce soit fait, que ce soit bien fait. La chick-lit c'est de la fiction pour femme écrite par des femmes (là déjà on contaste que l'auteur est un homme, ce que je n'avais pas remarqué au début, j'avais lu Stéphénie au lieu de Stéphane...Oups, my mistake !). De plus la chick-lit est caractérisée par un ton léger et drôle que je n'ai pas retrouvé dans ce roman. Enfin l'héroine du roman n'a rien à voir avec une héroine de chick-lit. Bref tout ça pour dire que je qualifirais ce roman de romance contemporaine mais certainement pas de Chick-lit !
 
Grand amour nous conte donc l'histoire d'Agnès, traductrice de roman à l'eau-de-rose à Paris, vivant seule. La jeune femme agé d'une treintaine d'année est tombée follement amoureuse d'un des rugbymen posant pour le célèbre calendrier. A la suite d'une conversation avec une étrangère, qui deviendra par la suite une de ses amies, elle décide sur un coup de tête de partir pour Aurillac pour y rencontrer celui qu'elle considère comme l'homme de sa vie.

Tout d'abord un mot sur le récit qui m'a plu. Même si j'ai eu du mal à me mettre dedans, je l'ai trouvé plutôt original et très accrocheur (bon moi, dès que j'ai vu les mots : "calendrier des rugbymen" j'ai été intriguée et captivée). L'histoire d'Agnès est vraiment touchante, émouvante et drôle à la fois (la scène dans les vestiaires avec le slip m'a carrement fait exploser de rire !) et de ce fait, on lit avec plaisir ce livre plutôt court mais qui nous fait passer un très agréable moment de lecture. Ce que j'ai aimé d'ailleurs, c'est que l'intrigue ne soit pas cousue de fil blanc; plusieurs fois je me suis faite surprendre par l'auteur et j'ai acceuilli avec grand plaisir ces retournements de situations !

J'ai aimé les personnages même si le personnage principal n'est pas mon préféré. En effet, j'ai eu du mal à m'identifier à Agnès, que je n'ai pas beaucoup compris (notamment sur le fait de s'accrocher à un homme déjà pris, j'avoue avoir du mal avec ce genre de réaction). En revanche, j'ai eu un petit coup de coeur pour les autres personnages qui m'ont tous plus ou moins touchée : P.J avec son côté fragile, le petit Pelo avec sa candeur et sa fraicheur et enfin et surtout Fabien, qui m'a le plus touché de part son innocence et son air de petit garçon perdu.

Enfin j'ai eu un peu de mal à me faire au style de l'auteur. Stéphane Carlier écrit d'une manière soignée et travaillée et qui m'a parut quelque fois destabilisante, car rendant l'atmosphère du roman un peu étouffante (je pense notamment à l'évolution d'Agnès), mais une fois qu'on y est habitué, le roman se lit très rapidement et j'y ai trouvé beaucoup de poésie, ce qui m'a beaucoup plu !

 

Tout ça pour dire : que cette lecture m'a plu. J'ai beaucoup aimé découvrir Stéphane Carlier avec ce roman et je pense que si j'en ai l'occasion je continuerais de le lire. Grand Amour est un roman charmant, bien écrit et terriblement touchant. A lire ! 

 

Star4

 
Où l'acheter:
Grand amour

 

Pour aller plus loin :

 

- Le site officiel de l'auteur

- Le site des éditions Cherche-Midi

- La page bibliomania du roman (pour plus d'avis)

Voir les commentaires

Rédigé par Evy

Publié dans #L'étagère des contemporains

Repost 0