Publié le 20 Février 2014

Depuis la tragique disparition de ses parents, Fennymore Coupure vit seul, ne fréquente plus guère l’école et a pour compagnie Monbijou, son drôle de vélo qui se prend pour un cheval, ainsi que sa tante Else. Tous les mercredis, Fennymore accompagne Else à la chasse au teckel, plat dominical favori de l’étrange tante… Un dimanche, Tante Else, d’habitude si ponctuelle, est en retard pour le déjeuner. Inquiet, Fennymore enfourche Monbijou. Devant la maison de Tante Else, un vieil homme tout de gris vêtu se matérialise au milieu des badauds attroupés, avant de disparaître quelques instants plus tard. Étrangement, les autres adultes ne semblent pas l’avoir remarqué. Ils annoncent une terrible nouvelle : Tante Else vient de mourir. Ainsi débutent les rocambolesques aventures de Fennymore, qui accompagné de sa nouvelle amie Fizzie et de Monbijou, part à la recherche du mystérieux homme en gris…

A l'occasion du marathon de lecture pour le Week-end à 1000 (challenge dont le but est de lire 1000 pages en deux jours et demi), j'ai décidé de sortir ce roman pour enfants de ma PAL, étant très intriguée par le titre, le synopsis et la couverture. De fait, j'ai terminé ce roman en deux heures et j'avoue que je ne sais pas trop quoi en penser.

 

Fennymore est un jeune garçon bien seul. Après la disparition de ses parents, il vit seul dans le « Bronks » sa maison et n'a pour unique parente que sa tante Else dont le passe-temps favori est de faire du Teckel en croûte, qu'ils dégustent tous les deux le dimanche après-midi. Mais un jour, sa tante ne se présente pas à leur rendez-vous et Fennymore s'interroge. Où peut-elle bien être ?

 

Je ne pense pas avoir jamais lu un roman pour enfant aussi étrange que celui-ci. Un vélo qui se prend pour un cheval, de teckel en pâté en croute ? Tout est bizarre dans ce roman et j'avoue volontiers que j'avais parfois beaucoup de mal à comprendre le partie pris de l'auteure de partir dans de tels délires. Néanmoins, l'intrigue principale est très sympathique, simple et agréable à lire. J'ai été cependant un peu déçue par la révélation finale (concernant l'invention des parents de Fennymore) car je m'attendais à bien mieux ou en tout cas à quelque chose d'un peu plus farfelu vu le ton et l'atmosphère du roman.

 

Les personnages sont sympathiques, bien caractérisés et très plaisants à découvrir. Certes, on reste dans le superficiel (il ne faut pas oublier que le roman fait à peine 250 pages, en gros caractères de police et avec des petites illustrations disséminées ça et là) mais l'ensemble est bon. Ce que j'ai le plus apprécié dans ce roman, c'est cette atmosphère à la Roald Dahl que l'auteure a mis en place : mi-fantastique, mi-glauque et ça marche très bien (d'ailleurs je trouve que Kirsten Reinhard va même un peu plus loin que Dalh dans le côté personnages et intrigué un peu « crazy »).

 

Concernant le style de l'auteure, rien à dire, j'ai trouvé le récit fluide et très agréable à lire. On tourne les pages sans même sans rendre compte. La plume est assez imaginée et poétique et les illustrations apportent un petit plus à l'ensemble.

 

En bref, La folle balade de Fennymore Coupure fut une lecture sympathique. Un roman jeunesse dans la lignée des romans de Roald Dahl, complètement fou mais attendrissant.

 

 

La folle balade de Fennymore Coupure de Kirsten Reinhardt
Titre VO : Fennymores Reise oder Wie man Dackel im Salzmantel macht
Jeunesse - Editions Albin Michel Wiz - 220 pages
Où l'acheter : La folle balade de Fennymore Coupure

Voir les commentaires

Rédigé par Evy

Publié dans #L'étagère Jeunesse - Young adult

Repost 0

Publié le 12 Février 2014

Londres, 1815 Couturière dans une boutique de mode de Bond Street, Annabelle accomplit son rêve. Là, au milieu des taffetas, des satins, des soies et des dentelles, elle crée des robes uniques pour les élégantes de la haute société. Mais le rêve s’arrête hélas chaque soir quand elle quitte son travail… Trop pauvre pour payer les soins dont sa mère malade a besoin, Annabelle a en effet cruellement besoin d’argent. A tel point qu’elle n’a pas trouvé d’autre solution (au prix d’un petit arrangement avec la morale) que de faire chanter de riches Londoniens, en utilisant les secrets inavouables et les potins sulfureux échangés à mi-voix par les clientes, dans l’intimité du salon d’essayage. De toute façon, pour sauver sa mère, Annabelle extorquerait des fonds à l’archevêque lui-même ! Jusqu’au jour où le séduisant duc de Huntford la démasque. Terrifiée, Annabelle l’écoute alors exiger d’elle qu’elle mette ses talents de couturière à son service, en confectionnant une garde-robe complète pour ses deux jeunes sœurs. Elle restera sa captive, chez lui, tant qu’elle n’aura pas terminé. A ce prix seulement, il acceptera de ne pas la dénoncer.

Le titre de cet ouvrage m'avait interpellé et j'attendais avec impatience de pouvoir découvrir cette lecture romantique. De fait, quelques jours après en avoir tourné la dernière page, j'en garde un très bon souvenir même si elle ne correspondait pas du tout à ce que je m'étais imaginé.
 

En effet, le titre est trompeur, car, de part sa référence à l’œuvre mondialement connu de Jane Austen : Orgueil et Préjugés, je m'attendais à lire un roman para-austenien, une sorte de réécriture du livre de la romancière anglaise. Or ce n'est pas du tout le cas ! Dans Secrets & Préjugés, Anna Barton ne reprend du roman de Jane Austen que l'époque historique de la Régence anglaise. J'avoue que de fait, j'ai du mal à comprendre la logique du titre (qui d'ailleurs, n'a rien à voir avec le titre de la version originale). Néanmoins, cela ne m'a pas empêché d'en apprécier la lecture.

Annabelle est dans un situation des plus compliquée. Sa mère est gravement malade et son salaire de couturière ne lui suffit plus pour les faire vivre, elle, sa mère et sa sœur cadette. Contrainte, elle n'a pas d'autre choix que de se résoudre à faire chanter quelques uns des clients qu'elle rencontre dans le magasin dans lequel elle travaille. Mais en s'en prenant à Owen Huntford, elle va vite se retrouver prise à son propre jeu et risque bien d'y laisser des plumes.

J'avoue volontiers que j'ai pris énormément de plaisir à la lecture de ce roman. L'intrigue est sympathique et plutôt originale et permet à l'auteure de placer ses personnages dans des situations tantôt drôles et cocasses tantôt tendres et sérieuses. Je le dis toujours, on ne lit pas de la romance pour son scénario très complexe mais le récit mis en place par Anna Barton est bien conçu, bien ficelé et tient la route tout le long du roman. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde et j'ai même regretté que le livre soit déjà terminé quand j'ai tourné la dernière page.

La romance fut également une bonne surprise. L'alchimie entre les deux héros était palpable et leurs interactions savoureuses. Et même si on connait déjà la fin de leur histoire, j'ai trouvé très plaisant cet espèce de jeu du chat et de la souris qui s'installe entre eux. Ils se cherchent, ils se trouvent, se déchirent, bref de la passion et de la tendresse au rendez-vous !

Parlons un peu des personnages à présent, là encore agréable surprise. Les héros sont réalistes et attachants, leur relation passionnante et surtout la trame de fond permet de faire la part belle aux personnages secondaires qui sont, dans ce roman, fort bien caractérisés. Les soeurs d'Owen sont charmantes, de vraies petites poupées, son meilleur ami très drôle (j'espère d'ailleurs qu'il aura le droit à un spin-off rien que pour lui). Le seul petit bémol que j'ai noté c'est que certains personnages sont un peu trop clichés, notamment dans la représentation des "méchants". C'est dommage car on a l'impression que certains traits de caractère sont un peu trop forcés.

Enfin quelques notes sur la plume d'Anne Barton. Fluide, légère, douce, le style est plaisant bien qu'un peu simple. Ce n'est certes pas le point le plus positif que je retiendrai de ma lecture mais il n'empêche que l'auteure nous livre un roman qui se lit en quelques heures et qui est fort divertissant.

Secrets & Préjugés est une lecture qui fut une belle surprise. Une intrigue plaisante et qui tient le lecteur en haleine, des personnages hauts en couleurs et attachants et un style léger. Bref, une romance comme on aime en lire au coin du feu accompagnée d'une bonne tasse de thé ! 

Secrets et préjugés d'Anne Barton
Titre VO : When she was wicked
Romance - Editions Harlequin - 379 pages
Où l'acheter : Secrets et préjugés

Voir les commentaires

Rédigé par Evy

Publié dans #L'étagère de la Romance

Repost 0

Publié le 11 Février 2014

1.gif

Je vous retrouve pour ce petit rendez-vous hebdomadaire qui nous permet de partager notre top 10 littéraire chaque semaine selon un thème bien particulier ! Vous pouvez retrouver les autres participants chez Iani.

Le thème de cette semaine :  
Les 10 livres de votre PAL à lire absolument en 2014


1. Ready to work de Meg Cabot
J'ai terminé récemment la première trilogie mettant en scène Heather Wells et cette suite s'annonce super !

2. Chasseuse de la nuit. Tome 5. Réunis dans la tombe de Jeaniene Frost
Parce que l'auteure a mis un point final à cette saga récemment et que j'ai bien envie de continuer à savoureux les 3 tomes qu'il me reste avant la fin de l'aventure Cat & Bones

3. Conquise d'Allie Condie
Parce que je me suis fixée comme but cette année de terminer le plus de sagas possibles et qu'il ne me reste que ce tome-ci pour terminer la série Promise.

Top Ten Tuesday - Les 10 livres de votre PAL à lire absolument en 2014 Top Ten Tuesday - Les 10 livres de votre PAL à lire absolument en 2014 Top Ten Tuesday - Les 10 livres de votre PAL à lire absolument en 2014

4. Le bleu est une couleur chaude de Julie Maroh
Le film dont a été adapté ce roman m'a bouleversé et j'attends avec impatience de pouvoir lire cette BD.

5. Les chroniques de MacKayla Lane. Tome 1. Fièvre noire de Karen Marie Moning
J'entends parler de cette série depuis des années. Il parait qu'un certain Barrons ferait tomber toutes les dames. Vous vous doutez bien que pour vérifier cela, je me sens un peu obligée de lire cette saga !

6. La voleuse de livres de Marcus Zusak
Ce livre a été adapté en film, lequel devrait bientôt sortir sur grands écran, et avant de le visionner, j'aimerais beaucoup lire le roman.

Top Ten Tuesday - Les 10 livres de votre PAL à lire absolument en 2014 Top Ten Tuesday - Les 10 livres de votre PAL à lire absolument en 2014 Top Ten Tuesday - Les 10 livres de votre PAL à lire absolument en 2014

7. Dors bien cette nuit de Karen Rose
Après avoir adoré Elles étaient jeunes et belles, j'ai terriblement envie de me plonger dans ce nouveau thriller romantique d'une auteure que j'ai adoré rencontré !

8. Les étoiles de Noss Head. Tome 1. Vertige de Sophie Jomain
Après ma découverte très positive de cette auteure avec Les anges mordent aussi, je me suis offert les deux premiers tomes de cette saga et j'ai très très envie de la commencer !

Top Ten Tuesday - Les 10 livres de votre PAL à lire absolument en 2014 Top Ten Tuesday - Les 10 livres de votre PAL à lire absolument en 2014

9. 18 Lunes de Kami Garcia & Margaret Stolh
Cette saga traine depuis trop longtemps dans ma PAL ! En 2014, je vais essayer de la terminer !

10. Queen Betsy. Tome 2. Vampire et fauchée de Mary Janice Davidson
Le tome 1 m'avait laissé un goût amer, je n'avais pas beaucoup accroché, mais je n'entends que du bien de cette saga. Je pense donc lui laisser une nouvelle chance cette année.

Top Ten Tuesday - Les 10 livres de votre PAL à lire absolument en 2014 Top Ten Tuesday - Les 10 livres de votre PAL à lire absolument en 2014

Voir les commentaires

Rédigé par Evy

Publié dans #Top Ten Tuesday

Repost 0

Publié le 8 Février 2014

Marcus Kincaid est de retour en Angleterre après dix années d'absence. Son frère aîné est décédé, faisant de Marcus de Comte d'Ashford. De plus, sa jeune soeur est impliquée dans un potentiel scandale qui pourrait ruiner ses chances de mariage. Sa tante a d'ores-et-déjà appelé les renforts : Le Parangon.

C'est ainsi qu'est appelée Vivian March. Elle évolue dans tous les cercles de la société, faisant taire les scandales et les ragots avant qu'ils ne dégénèrent. Tout à Londres sait que si elle prend votre partie, la Société vous pardonnera vos péchés. Ce qu'ils ignorent est qu'elle utilise leurs secrets pour couvrir son propre passé.

Alors que chaque baiser et toucher de Marcus la pousse vers lui, Vivian commence à croire que la vie est bien plus amusante avec juste un petit soupçon de malice...

Voici une nouveauté Milady qui me faisait drôlement envie, d'une part grâce à sa jolie couverture et d'autre part grâce à sa 4ème de couverture qui annonçait une romance palpitante et intéressante. Ne faisons pas trainer le suspense plus longtemps, j'ai lu ce roman en quelques heures et j'ai été conquise par l'histoire et les personnages. Pas un coup de cœur mais une histoire qui m'a sacrément plu et que je recommande chaudement !
 

Marcus Kincaid est le frère cadet du comte Kincaid et jusqu'à lors, il n'avait jamais eu à se soucier des tracas familiaux et domestiques que cette fonction engendrait et avait pu se consacrer à sa passion : voyager. Oui mais c'était sans compter le décès inopiné de son frère. Il rentre chez lui et se trouve face à une situation épineuse. Sa jeune sœur Clarissa s'est mise dans une situation des plus délicate et risque fort de ruiner sa réputation. Aussi, et sur les conseils avisés de sa grande tante, il décide de faire appel aux services du Phoénix, une femme passée maître dans l'art de faire disparaître les rumeurs aka Viviane March. Or si cette femme pourrait bien sauver la réputation de sa sœur, Marcus est loin d'être insensible à son charme, d'autant plus qu'ils ont déjà échangé un baiser, plus de 10 ans auparavant !

Le point le plus positif de cette romance est pour moi son intrigue. Généralement, j'ai tendance à me lasser des romances qui suivent le même schéma or force me fut de constater que si dans les grandes lignes, l'histoire est quand même prévisible, la trame de départ est originale (le "métier" de Viviane y est pour beaucoup, mais en même temps, j'ai trouvé cela fort ingénieux ! Par ailleurs, j'ai apprécié le thème de la différence d'âge, qui n'est pas beaucoup traitée en romance historique, surtant quand c'est la femme qui est plus âgée) et bien menée. Même si certains points sont assez paradoxales (Spoilers : Viviane se targue d'être très soucieuse des convenances et accepte de faire l'amour la première fois dehors, "sous les rayons de lune", presque aux vues et aux sues de tout le monde), l'ensemble est ingénieux, bien rythmé et assez addictif !

La romance fonctionne terriblement bien. On se prend à apprécier les joutes verbales entre les deux personnages ainsi que leurs petits traits d'humour. L'alchimie entre les deux personnages est palpable et les scènes du duo sont très réussies. Bref, on en redemande ! Heureusement que le tome 2 (mettant en scène la sœur de Marcus : Clarissa) arrive dans quelques temps car j'aimerais beaucoup suivre l'évolution de ce couple charmant).

Quelques notes sur les personnages, qui sont, également, une réussite. Des héros attachants et bien en harmonie, des personnages secondaires savoureux, tantôt drôles, tantôt plutôt tendres et émouvants, et des "méchants" qui remplissent parfaitement leurs rôles, somme toute, des personnages bien caractérisés qui font mouche !

Là où j'ai été un peu moins séduite, je l'avoue, c'est concernant le style. Enfin le style, non pas vraiment, c'est plutôt la traduction qui m'a gêné, car si dans l'ensemble elle est correcte, j'ai regretté de - trop - nombreuses répétitions, qui m'ont vraiment vraiment gênées lors de ma lecture (la locution "du reste" doit apparaître des dizaines de fois dans le texte et je dois dire qu'à la longue, ça lasse !). Néanmoins, un style simple, fluide et agréable à lire !

Un soupçon de malice fut une lecture des plus plaisante ! Un récit intriguant et bien mené, une romance passionnante et des personnages attachants...que demandez de plus ? Ah si, la suite !

 

 

Fruit défendu. Tome 1. Un Soupçon de Malice de Robyn DeHart
Titre VO : If she's wicked
Romance - Editions Milady Romance - 312 pages
Où l'acheter : Fruit défendu, tome 1 : Un soupçon de malice

Voir les commentaires

Rédigé par Evy

Publié dans #L'étagère de la Romance

Repost 0

Publié le 3 Février 2014

Après s'être échappée avec Sam, Nick et Cas, Anna essaye comme elle peut de remettre de l'ordre dans les souvenirs qui lui reviennent peu à peu. En même temps, elle doit apprendre à survivre, selon les règles de Sam : N'attire jamais l'attention sur toi. Porte toujours une arme. Observe ce qui t'entoure. Et surtout, surveille tes arrières. Mais le passé d'Anna resurgit et elle n'aura de cesse de se battre pour connaître la vérité. Et si sa mémoire était la clé ? Et, surtout, pour quelle raison lui a-t-on volé son passé ?

Le premier tome de cette série fut un coup de coeur pour moi. J'avais adoré le côté un peu "espion", "courses poursuite" et "prison break" d'Amnésia et j'avoue que j'étais ravie de pouvoir découvrir en avant-première la suite des aventures d'Anna, Sam et leurs compagnons.

Malheureusement, je ressors plus que deçue de cette suite, qui pour moi, est trop rapide, trop expéditive, trop peu développée, bref, trop peu captivante à mon goût.

Pourtant, comme dans le premier tome, l'intrigue démarre sur les chapeaux de roues et tout le roman est très rythmé, bourré d'actions et de rebondissements. L'ensemble se lit vite et agréablement mais je reste quand même sur ma faim. Pour ma part, j'ai trouvé que le point le plus décevant de ce roman fut l'intrigue en elle-même.

L'auteure avait su, dans son premier roman, posé des bases captivantes, des bases forçant le lecteur à se poser des questions sur ce qu'était l'Agence, qui sont réellement les garçons, qui est vraiment Anna, quel est son lien avec Sam, etc. Or finalement, beaucoup de réponses sont apportées à ces questions dans ce tome-ci mais celles-ci arrivent un peu comme un cheveu sur la route et sont incomplètes (y aura-t-il un troisième tome ? Cela expliquerait peut-être certaines intrigues qui se terminent en queue de poisson). De même, certaines ficelles du récit, développées par l'auteure ici, sont vraiment trop faciles ou trop peu crédibles (notamment la réaction de certains personnages mais je vais y revenir). Plus d'une fois, j'ai levé les yeux au ciel en me disant que ce n'était pas possible que l'auteure fasse évoluer son récit de cette manière.

Le problème que j'ai eu durant ma lecture, c'est que je n'ai pas pu m'empêcher de penser que Jennifer Rush a voulu aller trop vite dans son récit (de fait, le roman est très court, à peine plus de 300 pages en gros caractères) et cela s'en ressent sur l'intrigue générale. Elle nous balance des tas d'informations sans vraiment prendre le temps de poser et d'expliquer les bases de son récit (notamment l'Agence, qui reste - presque - un mystère pour moi après deux tomes lus) et parfois, on se sent perdu dans tout ce fouilli. 

Parlons maintenant des personnages, où là aussi, je suis loin d'être convaincue. Si les garçons restent fidèles à eux-mêmes et relativement sympathiques (on en apprend un peu plus sur eux, ce qui est appréciable), il n'en est pas de même pour les filles, qui sont absolument inbuvables. Anna est un personnage tellement paradoxal qu'elle en devient risible (si crédule, et naïve tout en étant une tueuse sans remords) et ne parlons même pas de Dani, qui est pour moi, une grosse erreur de casting. Elle est cliché et malheureusement pas du tout attachante. Somme toute, les personnages évoluent mais malheureusement pas dans le bon sens.

Enfin quelques mots sur la plume de Jennifer Rush, qui là, reste le point sympathique du roman. C'est léger, rapide à lire, sans prise de tête, très rythmé, bourré de dialogues, bref, un style moderne qui sied parfaitement au ton du texte.

Memento est une déception. Trop brouillon, trop rapide et trop vite expédiée, l'histoire ne m'a pas plu, de même que les personnages, qui, pour moi, régressent plus qu'ils n'évoluent. Reste la plume de l'auteure, sympathique et divertissante.

 

 

Memento de Jennifer Rush
Titre VO : Erased
Jeunesse - Editions Albin Michel Wiz - 310 pages
Où l'acheter : Memento

D'autres romans de cette auteure chroniqués sur le blog :
Amnésia

Voir les commentaires

Rédigé par Evy

Publié dans #L'étagère Jeunesse - Young adult

Repost 0

Publié le 1 Février 2014

Bilan-du-mois.jpg

Comme beaucoup de mes compatriotes blogueurs, j'ai eu envie de me lancer dans un petit bilan livresque par mois, plus pour mon propre plaisir que pour le reste. En effet, cela ma permettra de regarder un peu quel est mon rythme de lecture, à quelle vitesse j'écris mes chroniques (ah j'ai déjà peur de connaître le résultat de cet étude), etc.
 

Voici donc ce que j'ai lu en ce mois de janvier !
 

La Guilde de Nod, tome 1 : Génèse de Cécilia Correia - Editions Rebelles - 368 pages
Vampire Academy, tome 3 : Baiser de l'ombre de Richelle Mead - Editions Castlemore - 409 pages
Anne of Avonlea de L.M Montgomery - Editions Laurel Leaf books - 276 pages

Bilan du mois #16Bilan du mois #16Bilan du mois #16

Six Geese A-Laying de Sophie Kinsella - Ebook
Les Vampires de Manhattan, tome 4 : Le baiser du vampire de Melissa De La Cruz
Editions Albin Michel - 413 pages

Une irrésistible envie de dire oui de Meg Cabot - Editions Albin Michel - 1120 pages

Bilan du mois #16Bilan du mois #16Bilan du mois #16

Fangirl de Rainbow Rowell - Editions Milady Romance - 416 pages
Secrets et préjugés d'Anne Barton - Editions Harlequin - 379 pages

Bilan du mois #16Bilan du mois #16

Bilan : Un très beau bilan pour ce mois de janvier où j'ai dévoré les livres ! Je commence bien l'année et j'en suis ravie ! Je ne pense pas tenir le même rythme toute l'année étant donné que je reprends le travail début février mais on verra bien.

Voir les commentaires

Rédigé par Evy

Publié dans #Le bilan du mois

Repost 0

Publié le 30 Janvier 2014

C'est avec plaisir que je retente l'aventure de ce petit challenge qui ressemble fort à un marathon de lecture. Le but : lire 1000 pages en un week-end. (du 15 au 17 février)

Ce sera ma troisième participation à ce challenge mais pour cette fois-ci, comme cela fait un an que l'organisatrice a crée ce défi, Lily-Bouquine a décidé de corser un peu les règles du jeu. Pour réussir, ce challenge, il nous faut venir à bout de 5 défis d'une liste proposée par l'organisatrice (retrouvez cette liste et le détail du challenge ici). J'ai donc fouillé dans ma PAL pour dénicher des livres qui me permettraient de passer un bon moment de lecture et de remplir ces défis et voici ma sélection en image (sachant que celle-ci est susceptible de changer si d'autres romans arrivent de façon fortuite dans ma PAL !

Et voici les défis que je vais relever avec ces lectures :

  • Lire un livre qui est dans votre pal depuis plus d'un an (tous, à part La délicatesse, sont dans ma PAL depuis plus d'un an ! Banco !)
  • Finir une série (Sacrifice de Cayla Kluver termine la trilogie Alera)
  • Lire un tome 2 (L'affaire Bluewaters est le 2ème tome de la série Pénélope Green)
  • Lire un livre qui se situe dans le passé (C'est le cas pour le Pénélope Green)
  • Lire un minimum de 3 livres

Edit : Au samedi soir, juste avant de me coucher, j'aurais terminé deux livres : L'affaire Bluewaters de Béatrice Bottet (352 pages) et le manga : Princesse Kilala (170 pages), ce qui me fait donc un total de 522 pages. Sachant que je n'ai quasiment pas lu avant de la journée du samedi, c'est pas mal ! Mais je pense que je vais avoir du mal à atteindre les 1000 pages ce dimanche. A voir !

Edit n°2 : C'est le déjeuner et finalement, ça serait sushi et nouvelle lecture pour ce dernier jour du challenge Week-end à 1000 : Les étoiles de Noss Head, tome 1. Vertige de Sophie Jomain ! J'en ai lu plus de 200 pages, ce qui me donne donc un total de 728 pages lues pour le moment ! Yeahhh !

Voir les commentaires

Rédigé par Evy

Publié dans #Challenges

Repost 0

Publié le 29 Janvier 2014

Pour Rose, l'heure de la vérité approche.
L'entraînement est de plus en plus difficile, elle manque de concentration, ses cauchemars l'empêchent de dormir. Et elle voit des fantômes...
Un nouvel effet secondaire du lien qu'elle partage avec son amie Lissa ou est-elle en train de devenir folle ?
Ce n'est pas à l’académie que Rose pourra trouver le repos. Les Strigoï choisissent ce moment pour attaquer et Dimitri est pris en otage. Rose aura à surmonter le plus terrible des dilemmes. Elle doit à tout prix protéger Lissa mais cela signifie-t-il forcément perdre pour toujours l'homme qu'elle aime ?

Attention possibles spoilers sur les deux premiers tomes.

 

Rose se remet difficilement de la mort de Mason, son camarade tué par des Strigoï un mois plus tôt. Alors qu'elle se prépare à passer ses examens pratiques pour obtenir son diplôme de Gardienne, son esprit commence à lui jouer des tours et elle aperçoit bientôt des fantômes, semblant vouloir communiquer avec elle. Que lui veulent-elle ? Arrivera-t-elle confier son mal-être à Dimitri, l'homme qu'elle aime ? Ou à Lissa sa meilleure amie ?

 

J'ai terminé le roman hier, après l'avoir commence à peine 24h auparavant. Inutile de dire donc que je l'ai dévoré. Et que j'ai adoré. Parce que oui, malgré ces petits défauts, ce roman est pour moi, le meilleur de la saga pour le moment et que j'ai pris un pied immense à sa lecture. (D'ailleurs, à la toute fin, ma chérie m'a regardé avec des yeux étranges quand j'ai piqué ma petite crise au moment fatidique et que je n'ai plus voulu continuer ma lecture tellement j'étais abasourdie et bouleversée).

 

L'histoire tout d'abord, m'a conquise. On sent vraiment que l'auteure fait évoluer son récit et ses personnages vers quelque chose de plus mature et de plus noire. Dans l'ensemble, le début du roman est assez lent (mais c'est un peu la marque de fabrique de l'auteur : une intrigue qui met du temps à se mettre en place et les derniers chapitres qui cartonnent tout) mais le tout est quand même relativement captivant et tient le lecteur en haleine. On sent que la série s'écarte un peu plus de l'étiquette « roman pour midinettes » (même si ça reste quand même très orienté jeunesse et parfois un peu niais il faut le dire) pour se pencher vers un côté "roman d'action" un peu plus sombre. Le twist final m'a pris par surprise, je dois avouer que je ne m'y attendais pas du tout, et je n'avais qu'une envie en tournant la dernière page du roman : me jeter sur la suite. Cette fin annonce vraiment un changement dans l'intrigue global de la série et je pense vraiment que ce troisième tome est LE tome charnière de la série, mettant en scène des changements d'alliance politique, des personnages évoluant du tout au tout, des couples qui se font et se défont et surtout un récit qui prend un virage à 180°.

 

Pour autant, ce que j'aurais le plus apprécié dans Baiser de l'ombre, ce fut l'évolution des personnages et en particulier celui de Rose. Petit à petit, on sent qu'elle évolue et bouleverse l'ordre établi et ce côté folie et noirceur que je ne percevais pas chez elle avant, apparaît et lui donne une tout autre dimension. Adrian m'a également conquis (j'attends déjà la voix rieuse de Caro, du blog Bleue et Violette me dire :  "je te l'avais bien dis") et même si mon cœur reste à Dimitri, j'avoue que le côté  « mauvais garçon » d'Adrien commence doucement (mais sûrement) à me faire fondre. Christian, enfin, pour en terminer avec les personnages masculins, m'a également surpris. J'aime son évolution, son envie de se battre au côté de Dhampirs, de changer la société vampire. Le seul personnage qui commence sérieusement à me taper sur le système pour son côté « culcul-mou-gnagnan et égoiste » c'est Lissa. Mon dieu que j'ai eu envie de la baffer tout le long de ma lecture mais en particulier durant le chapitre final. Si j'avais été à la place de Rose, je lui aurais flanqué un bon coup de pied au derrière, non mais oh ! Bref, un personnage qui, contrairement aux autres, régresse à mon avis et reste cloîtrer derrière ses amis et sa position sociale.

 

Quelques notes enfin sur la plume de Richelle Mead. Léger, fluide, assez rythmé et mettant en avant beaucoup de dialogues, le style de l'auteure est plaisant et convaincant. De quoi tenir en haleine un lecteur de la première à la dernière page.

 

Baiser de l'ombre est un coup de cœur. J'ai adoré le récit, haletant, palpitant et réservant un twist final incroyable, les personnages et en particulier Rose, qui m'a agréablement surprise dans ce tome-ci. Je n'ai qu'une chose à dire pour finir : vivement la suite !





Vampire Academy. Tome 3. Baiser de l'ombre de Richelle Mead
Titre VO : Vampire Academy, book 3 : Shadow Kiss
Jeunesse, Young-adult - Edition Castlemore - 409 pages
Où l'acheter : Vampire Academy. Tome 3. Baiser de l'ombre

D'autres romans de cette auteure chroniqués sur le blog :
Vampire academy. Tome 1. Soeurs de sang
Vampire academy. Tome 2. Morsure de glace

 

Voir les commentaires

Rédigé par Evy

Publié dans #L'étagère Jeunesse - Young adult

Repost 0

Publié le 27 Janvier 2014

Becky Bloomwood, la terreur des distributeurs toujours aussi folle de fringues, ne s’est guère assagie question finances. Mais à quoi bon être enfin devenue la journaliste financière la plus populaire d’Angleterre si l’on n’en profite pas un peu ? Heureusement, elle file le parfait amour avec le séduisant Luke, son fiancé. Même s’il travaille du matin au soir pour monter sa nouvelle agence de communication à… New York ! Le rêve pour toute accro du shopping qui se respecte !
Aux anges, Becky s’envole avec lui vers ce paradis de la consommation où elle se grise à l’envi de soldes, de marques et de boutiques. L’ivresse tourne à la gueule de bois quand Luke découvre, un beau matin, dans un tabloïd anglais, un cliché de Becky en pleine frénésie d’achats sur la Cinquième Avenue. Autant dire adieu à leur crédibilité et à tous leurs grands projets. Mais la coïncidence est fâcheuse et Becky est sceptique face au hasard…

Cette semaine, j'ai fais un rangement énorme dans ma bibliothèque et fais un grand grand vide dans celle-ci (deux gros sacs remplis de livres que je souhaite vendre ou donner car manque de place) et du coup, je suis tombée sur la collection compléte (moins le tout dernier que je n'avais pas acheté) de L'accro du shopping de Sophie Kinsella. Il y a deux ans, pour mon mémoire de master, j'avais relu le premier tome en anglais et j'avais envie de me refaire la série complète en VO. Or en voyant cette saga dans ma bibliothèque, j'ai été prise d'une envie irrépressible de lire le deuxième tome : L'accro du shopping. Mais je ne l'avais pas en VO. J'ai donc regardé un peu le prix des ebooks pour l'acheter et le lire sur Becky (ma liseuse que j'ai nommé justement d'après le personnage de cette saga) mais celui-ci était beaucoup trop cher pour moi (8 euros, le même prix que le format papier), j'ai décidé d'attendre de pouvoir acheter le livre en VO. Oui, mais bon, ma lecture en cours ne me tentait absolument pas (ça fait 15 jours que je suis dessus et je peine!), j'ai quand même craqué et me suis installée sous ma couette avec le second tome des aventures de Becky Bloomwood, et je l'ai dévoré en une soirée.

 

Becky Bloomwood a tout pour être heureuse. Elle a un travail de conseillère financier pour une émission de télévision, file le parfait amour avec Luke Brandon et s'est sortie de sa situation financière difficile. Pourtant, elle ne semble pas avoir appris de ses erreurs et continue de dépenser sans compter. Attention Becky, cela pourrait bien t'exploser à la figure !

 

Je me souvenais que ce tome-ci était mon préféré de la saga, pourtant, maintenant, même si je l'ai dévoré et ait pris énormément de plaisir à le lire, je n'en suis plus vraiment sûre. L'intrigue de ce roman est assez simple mais fonctionne bien et on suit toujours avec plaisir les aventures fantasques de Becky, qui me fait beaucoup beaucoup rire. Contrairement au premier tome, on sent vraiment une réelle évolution du personnage et c'est un point très appréciable. Pour autant, et maintenant que je le relis avec un esprit un peu plus critique, j'ai trouvé certains passages assez longs et répétitifs (notamment vers le milieu du roman). Néanmoins, Sophie Kinsella nous offre un tome plus mature et plus dynamique. J'ai apprécié le fait que le personnage principal décide de changer complètement de vie, de pays, cela apporte vraiment un côté vivant au récit.

 

Les personnages sont tous égaux à eux même dans cette suite, sauf peut-être pour Becky. Certes, elle est toujours aussi naïve, candide et dépensière mais on sent qu'elle commence vraiment à changer et qu'elle prend enfin ses responsabilités. Les personnages secondaires deviennent de plus en plus importants et j'ai apprécié l'arrivée du collègue de Luke, qui est un personnage récurrent des livres suivants et que j'aime beaucoup (bien sûr, l'aspect découverte n'est pas vraiment de mise pour ce roman qui est une relecture).

 

Le style de Sophie Kinsella est toujours aussi sympathique. Drôle, léger, enjoué, on tourne les pages plus vite qu'il ne faut de temps pour le dire et le lecteur rit beaucoup en compagnie de Beckie et Cie.

 

L'accro du shopping à Manhattan est une très bonne suite au premier volet des aventures de Becky. L'histoire est toujours aussi simple mais bien menée et on suit l'évolution de Beckie et son entrée dans une vie plus « responsable ». Un régal !

 

 

L'accro du shopping à Manhattan de Sophie Kinsella
Titre VO : The Shopaholic Abroad / The Shopaholic Takes Manhattan
Chick-lit - Editions Pocket - 424 pages
Où l'acheter : L'accro du shopping à Manhattan

D'autres romans de cette auteure chroniqués sur le blog :
La madonne des enterrements
Confessions d'une accro du Shopping
Samantha, bonne à rien faire
Remember me

Voir les commentaires

Rédigé par Evy

Publié dans #L'étagère de la Chick-Lit

Repost 0

Publié le 24 Janvier 2014

Cath est fan de Simon Snow.
Okay, le monde entier est fan de Simon Snow...

Mais pour Cath, être une fan résume sa vie - et elle est plutôt douée pour ça. Wren, sa soeur jumelle, et elle se complaisaient dans la découverte de la saga Simon Snow quand elles étaient jeunes. Quelque part, c'est ce qui les a aidé à surmonter la fuite de leur mère.
Lire. Relire. Traîner sur les forums sur Simon Snow, écrire des fanfictions dans l'univers de Simon Snow, se déguiser en personnages pour les avant-premières de films.
La soeur de Cath s'est peu à peu éloignée du fandom, mais Cath ne peut pas s'en passer. Elle n'en éprouve pas l'envie.

Maintenant qu'elles sont à l'université, Wren a annoncé à Cath qu'elle ne voulait pas qu'elles partagent une chambre. Cath est seule, complètement en dehors de sa bulle de confort. Elle partage son quotidien entre une colocataire hargneuse qui sort malgré tout avec un mec charmant et toujours collé à ses bottes, son professeur d'écriture inventée qui pense que les fanfictions annoncent la fin du monde civilisé, et un camarade de classe au physique alléchant qui a la passion des mots...
Mais elle ne peut s'empêcher de s'inquiéter à propos de son père, aimant et fragile, qui n'a jamais vraiment été seul.

Pour Cath, la question est : va-t-elle réussir à s'habituer à cette nouvelle vie ?
Peut-elle le faire sans que Wren lui tienne la main ? Est-elle prête à vivre sa propre vie ? Ecrire ses propres histoires ?
Et veut-elle vraiment grandir si c'est synonyme d'abandonner Simon Snow ?

Souvenez-vous, lors du tea-time organisé par les éditions Milady Romance, on nous avait présenté ce roman comme le coup de cœur de cette maison d'éditions, un roman touchant qui saura vous réchauffer le cœur. Ajouter à cela le fait que ce roman ait en toile de fond des références à la fanfiction, univers que j'affectionne tout particulier, car m'étant prêtée à l'exercice il y a quelques années et il ne m'en fallait pas plus pour avoir follement envie de lire.

 

Je me suis finalement lancée cette semaine et malheureusement mon avis est loin d'être aussi enthousiaste que je l'aurais voulu. Certes, il y a de très bons éléments dans ce roman : les réflexions sur la gémellité et sur la fanfiction en particulier, mais malheureusement cela n'a pas suffit à vraiment me séduire.

 

Tout d'abord, j'ai trouvé l'ensemble du récit trop long et surtout trop – beaucoup trop – lent. Le premier tiers du roman m'a paru absolument interminable et j'ai eu énormément de mal à entrer dans l'histoire, qui peine à démarrer. L'auteur a choisi d'intégrer de – faux – extraits de fanfictions entre les chapitres, probablement pour apporter plus de rythme et un peu de légèreté au roman mais cela a eu l'effet contraire sur moi, car je n'y ai pas vu grand intérêt et ils m'ont profondément ennuyé. Le problème étant que pour moi, le fait que le personnage principal Cath écrive des fanfictions sur une histoire dont on ne connaît quasiment rien : la saga Simon Snow, ne m'a pas permis d'apprécier ni même de m'imerger dans les passages la concernant.

 

Autre point du récit qui m'a un peu fait tiquer, l'ensemble est à mon goût un peu trop larmoyant dans le sens où tout est mis en place pour une situation dramatique et on en vient presque à se demander si tout cela n'est pas un peu tout much (le père limite à faire interner, la soeur jumelle qui part à la dérive, la mère qui abandonne ses enfants, etc).

 

Si je devais résumer ce qui m'a le plus déçue dans ce roman, ça serait d'une part l'histoire en elle-même et le rythme trop lent. Car le reste, est, ma foi, fort sympathique.

 

Rainbow Rowell m'a fait découvrir toute une palette de personnages particulièrement bien travaillés et dépeints avec beaucoup de soin et de caractère. Tous m'ont plu ou presque, tous sont touchants à leur façon (j'avoue que Lévi a gagné mes faveurs dès les premières pages et Reagan avec son côté bourru m'a tout de suite ému). Pour moi, ces personnages sont la plus grande réussite du roman. Le seule personnage avec qui j'ai eu du mal, c'est Wren, la jumelle de Cath, que je n'ai tout simplement pas réussi à comprendre tout le long du roman.

 

L'autre point à noter, c'est les réflexions induites par l'auteur à propos, tout d'abord sur la fanfiction. Une réflexion follement intéressante (qui m'a donné des idées d'articles (mais chut, c'est pour plus tard)) sur la place de l’œuvre originale, sur celle qui l'écrit, sur son importance, sa définition, bref, une réflexion qui va forcement intéresser quiconque a déjà lu ou écrit ou même juste entendu parler d'une fanfiction. Ensuite virent les réflexions un peu plus complexes mais tout aussi captivantes sur le fait d'être jumeaux ainsi que sur le passage de l'adolescence à l'âge adulte. En tout cas, tous ces éléments m'ont fortement plu !

 

Enfin quelques notes sur la plume de l'auteur que je découvrais avec ce roman et j'avoue que je suis un poil déçue car je l'ai trouvé finalement assez banale cette plume. Beaucoup de dialogues, de passages d'introversion concernant Cath, qui plombent un peu le roman, et surtout, comme je l'ai déjà indiqué, un rythme un peu trop lent à mon goût ! Néanmoins, le style reste agréable à lire et je pense que je lirai un autre roman de cet auteur pour vraiment me faire une opinion définitive sur celui-ci.

 

Fangirl est une lecture en demi-teinte. Certains points sont assez décevants : l'intrigue et le rythme mais d'autres, comme les personnages ou la réflexion sur la fanfiction, sont absolument captivants. Néanmoins, une lecture sympathique !

 

 

Fangirl de Rainbow Rowell
Titre VO : Fangirl
New adult - Editions Milady - 416 pages
Où l'acheter : Fangirl

Voir les commentaires

Rédigé par Evy

Publié dans #L'étagère des contemporains

Repost 0