Filles de lune. Tome 1. Naïla de brume d'Elizabeth Tremblay

Publié le par Evy

filles-de-lune-1-naila-de-brume

D'après une légende qui remonte à des temps immémoriaux, régnera sur la Terre des Anciens celui ou celle qui parviendra à retrouver les trônes mythiques de Darius le Sage et de son ennemi juré, le sorcier Ulphydius. Depuis plus de sept siècles, les aspirants au pouvoir sont nombreux et s'affrontent sans relâche. Toutefois, seule une Fille de Lune de la lignée maudite pourrait redresser les torts causés par ses aïeules, responsables de ces luttes sans merci que se livrent des peuples autrefois pacifiques. Mais les descendantes de cette lignée sont toutes disparues. Du moins, semble-t-il...

À vingt-cinq ans, la vie de Naïla bascule. Sous le choc de son double deuil, elle accepte d'aider sa tante à rénover la maison familiale. Voilà donc la jeune femme de retour dans ce petit village en bordure du fleuve St-Laurent, où les innombrables souvenirs de vacances devraient lui apporter du réconfort.
Mais une trouvaille faite dans le grenier de la maison ancestrale empêchera Naïla d'y trouver la quiétude tant espérée. Les découvertes troublantes se succèdent, remettant en questions non seulement ses origines, mais aussi ses croyances et ses convictions...

Je me suis fait lâchement influencée par mes viewers de ma chaine youtube, qui m’ont assuré que la saga Filles de lune d’Elizabeth Tremblay était absolument géniale et que je devais me dépêcher de la lire. Comme je ne suis pas contrariante (hum hum, ma moitié vous dirait sûrement le contraire), et que j’aime découvrir de nouvelles histoires de fantasy et que en plus la série commence à être publiée en format poche, je me suis décidée à acheter les deux premiers tomes et je me suis jetée à corps perdue – ou presque – dans le premier volet : Naïla de Brume.

Naïla vit au Québec et traverse actuellement une période difficile. Sa fille de deux ans et son mari sont tous deux décédés récemment et le deuil est long et douloureux. Pour essayer d’obtenir un peu de calme et de sérénité, elle décide d’aller vivre chez sa tante pour l’aider à rénover sa maison. Dans cette demeure, au bord de la mer, Naïla va découvrir des troublants éléments sur son passé et celui de sa famille.

Bon que dire de cette lecture…ah si, un mot me vient à l’esprit : déception. On me l’avait tellement bien vendu cette saga que je m’attendais certainement à quelque chose d’extraordinaire mais passé la première centaine de pages, je suis vite redescendue de mon nuage. Le récit se divise en deux parties : la première où Naila découvre ses origines et doit décider de ce qu’elle va faire plus tard et dans la seconde, nous découvrons avec elle, le monde fantastique où elle se rend. Bon, disons le clairement, je me suis ennuyée ferme pendant le trois quart du roman et j’ai trouvé la première partie terriblement longue, peu captivante et franchement ennuyeuse. Beaucoup d’atermoiements, beaucoup de questionnements, beaucoup – trop – de descriptions inutiles et interminables. Bref, j'ai même pensé à reposer mon roman. Mais comme je suis courageuse et téméraire, j'ai continué et entamé la deuxième partie...Alors certes, je n'ai pas non plus dansé la lambada de joie en terminant cette partie tellement je m'ennuyais aussi en la lisant, mais je dirais quand même qu'elle relève un peu le niveau de l'ensemble du roman. Plus rythmée, plus captivante, plus noire aussi, elle m'a quand même paru beaucoup plus intéressante que la première. Néanmoins, je reste sur ma faim car il y a encore de nombreuses longueurs et surtout trop de complexité dans le récit parfois.

J'aimerais quand même faire une petite parenthèse pour parler de l'univers crée par l'auteure. Je n'ai pas pû m'empêcher de remarquer qu'Elizabeth Tremblay avait fait un travail remarquable de recherche et d'imagination en amont pour l'écriture du premier tome de cette saga; car il est indéniable qu'elle offre à ses lecteurs un univers riche et varié, que les amateurs de fantasy ne manqueront pas d'apprécier. En ce qui me concerne, si j'ai trouvé louable la volonté de l'auteure de prendre le temps de vraiment poser son décor, j'ai été trop de fois face à une situation où je devais relire plusieurs fois le même passage car je ne comprenais rien, pour vraiment en apprécier la richesse. Je m'explique : des personnages appelés par deux noms différents, j'avais du mal à savoir quel monde correspondait à quoi ainsi qu'où se situaient les personnages. Trop souvent, je me suis retrouvée perdue dans cet univers et cela m'a vraiment déplu.

Quelques notes sur les personnages, justement, qui ont fait chou blanc avec moi. Je ne saurais pas vraiment expliquer pourquoi mais je n'ai vraiment rien éprouvé de particulier pour aucun des personnages de la saga, sauf peut-être pour la tante de Naïla, que j'ai trouvé assez touchante dans son malheur. Naïla m'est apparue trop lointaine; trop inhumaine d'un sens. J'ai eu cette impression avec tous les autres personnages, ce qui est bien dommage car du coup, je n'ai pas vraiment accroché à cet aspect, pourtant important, du roman.

Je ne vais pas m'attarder sur la plume d'Elizabeth Tremblay. Comme je l'ai déjà indiqué, elle nous livre un récit riche mais trop lent et long. Trop de descriptions à mon goût, un langage parfois trop soutenu dans certains dialogues, bref, là encore une déception. Enfin, j'aimerais bien juste que certains lecteurs éclairent ma lanterne. Parce que je vois partout que ce roman est classé soit en jeunesse, soit en fantastique et franchement, j'en suis un peu choquée parce que non seulement vu la complexité de la langue utilisée, je ne le ferais pas lire à des enfants, mais en plus certaines scènes répétées (SPOILER : celle du viol notamment ou lorsque Naïla parle du suicide de son mari) sont très noires voire trop choquantes à mon goût pour des enfants. Alors je m'interroge !

En bref, Naïla de brume est une grosse grosse déception. Je me suis profondément ennuyée lors de ma lecture et ni l'intrigue (parfois trop lente et complexe) ni les personnages ni le style n'ont su trouver grâce à mes yeux. J'ai le deuxième tome dans ma PAL, je me demande vraiment si je vais oser me plonger dedans !

 

Star2

 

Filles de lune. Tome 1. Naïla de brume d'Elizabeth Tremblay
Fantastique - Editions Pocket - 407 pages

Où l'acheter : Filles de Lune, Tome 1 : Naïla de Brume

Commenter cet article

Anais :D 02/04/2014 20:01

Je suis "contente" de découvrir une personne qui n'a pas aimé non plus. C'est pour moi aussi, une vraie déception, malheureusement. Je n'ai d'ailleurs pas continué la saga :-(

Mypianocanta 27/09/2012 09:47

Aïe aïe aïe ! voilà qui n'est guère encourageant (surtout que tu n'es pas la première à être déçue) et je viens juste de recevoir ce livre dans un swap. J'espère qu'il me plaira plus qu'à toi.

Evy 30/09/2012 10:49



Ah eh bien écoute quand tu l'auras lu, n'hésite pas à venir me dire ce que tu en as pensé, je serais curieuse de savoir si tu as aimé !



malou 26/09/2012 23:39

une saga qui m'intrigue depuis un moment mais je n'ai pas encore craqué ! pourtant je suis curieuse et je voudrais trouver le temps de me livrer à l'expérience

Evy 30/09/2012 10:50



Si je peux me permettre un conseil, essaye de la trouver en biblio plutôt que de l'acheter !



AnnaGlasgow 26/09/2012 20:06

Oh mince, il promettait pourtant d'être intéressant ce livre de par le résumé et sa couverture. J'espère que ta prochaine lecture te plaira plus!

Evy 30/09/2012 10:50



Je l'espère aussi ! Merci Anna !



Mina 26/09/2012 18:39

Oh c'est dommage =( J'ai eu un réel coup de coeur pour cette série mais je comprends tes réticences

Evy 30/09/2012 10:50



J'espère que le deuxième tome me plaira plus ! Mais comme il parait qu'il est beaucoup mieux que le premier, je vais lui laisser une chance.