Soleil indien de Nan Ryan

Publié le 4 Mars 2017

 Soleil indien de Nan Ryan

La ravissante Martay Kidd, coqueluche des soirées mondaines de New York, a décidé de passer l'été à Denver, Colorado. Héritière d'une immense fortune en mines d'or, miss Kidd est la fille du général William J. Kidd, en garnison à Fort Collins.
Une photographie représentant une jeune femme blonde, d'une extraordinaire beauté, illustre l'article du New York Times. Jim Savin repose le journal avec un sourire mauvais. Cette fois, il tient sa vengeance ! Le caprice de cette jolie poupée trop gâtée lui fournit l'occasion qu'il attendait depuis des années.
Jim a juré que le général Kidd paierait pour les souffrances qu'il a infligées au peuple Cheyenne. Ce criminel projette sans doute pour sa fille un mariage prestigieux. Mais être enlevée par un Indien ternira à jamais la réputation de la belle Martay...

Pendant mes dernières vacances estivales (hum, hum, ne relevez pas la date où j’ai écrit et publié cette chronique, s’il vous plait, j’ai assez honte comme ça), j’ai emmené dans ma valise des romances que j’avais empruntées à la bibliothèque et  ce titre en faisait parti. Je l’avais choisi car je trouvais que le thème et l’époque était finalement assez peu mis en avant dans les romances historiques et au final, même si ma lecture ne fut pas transcendante, j’ai quand même passé un bon moment en compagnie de ce petit roman.

Pour ce qui est du petit pitch, ma mémoire étant défaillante (heureusement que je prends des notes pendant mes lectures), je préfère vous renvoyer vers le résumé de la quatrième de couverture, qui est, ma foi, très bien fait.

Comme je l’ai dit, j’ai choisi ce roman car il mettait en scène une époque et un décor auxquels j’étais finalement peu habituée dans l’univers de la romance. L’histoire se passe donc au 18ème siècle, aux Etats-Unis d’Amérique au moment où les Indiens sont en conflits avec les américains. Période de la conquête de l’Ouest des USA, des cow-boys et des indiens. Et pour le coup, c’est sûrement l’aspect du roman que j’ai le plus apprécié. Pour moi, c’est assez novateur ou en tout cas c’est une période de l’histoire finalement peu utilisée en romance et ce fut un vrai plus que de voir des personnages évoluer à cette époque.

Pour ce qui est du récit en lui-même, je suis un peu plus mitigée. Si l’histoire en elle-même n’a rien de vraiment originale, elle n’en reste pas moins bien menée et la première partie du roman est particulièrement palpitante. Je me suis prise au jeu et clairement, je n’ai pas vu les pages se tourner. Là où le bât blesse, c’est concernant la deuxième partie du récit. La romance pure et dure prend le pas sur le reste et malheureusement je l’ai trouvé un peu trop convenue. De même le final m’a vraiment laissé sur ma faim. Tous les évènements se déroulant durant les dernières pages sont un peu trop « faciles » et du coup, la tension qui avait pu s’accumuler tout le long du roman retombe vraiment comme un soufflé.

De même, j’ai eu un peu de mal à comprendre la romance. Le personnage masculin est bien caractérisé et touchant. L’héroïne aussi à sa manière mais je trouve que pour le coup le syndrome de Stockholm est vraiment peu crédible. Sans spoiler, vu ce qui se passe pour l’héroïne et sa famille, il me parait quand même fort peu probable qu’elle arrive à tomber éperdument amoureuse de son ravisseur et à occulter tout le reste.

Enfin, en ce qui concerne le style de l’auteure, ce fut une agréable surprise. La plume est légère et fluide. La lecture s'effectue rapidement et les pages se tournent vite. La traduction était plutôt bonne, ce qui mérite d’être souligné et l’un dans l’autre on passe un bon moment en compagnie de ce roman.

Soleil Indien fut une lecture sympathique. J’en ai apprécié le thème, l’époque et le décor (d’ailleurs, je pense me tourner vers d’autres romances de ce type) ainsi que le style. J’ai moins aimé la deuxième partie du roman, trop convenue, ainsi que la romance en elle-même. Néanmoins, une lecture détente que je recommande aux amateurs du genre.

 Soleil indien de Nan Ryan

Soleil indien de Nan Ryan
Titre VO : Savage Heat
Romance historique - Editions J'ai Lu pour elle - 380 pages
Où l'acheter : Soleil indien

Rédigé par Evy

Publié dans #L'étagère de la Romance, #Nan Ryan

Repost 0
Commenter cet article