La Sibylline de Maryse Wolinski

Publié le par Evy

couv58648468

 

La Sibylline

Auteur: Maryse Wolinski



Quelques mots sur l'auteur
:
Maryse Wolinski est une journaliste et écrivain française. Maryse Wolinski fait ses débuts de journaliste à Sud-Ouest, puis au Journal du dimanche.

 

Autre(s) roman(s) de cet auteur : Au Diable vauvert, Le Maître d'amour, La femme qui aimait les hommes, Graines de femme, La Tragédie du bonheur, La Chambre d'amour, La mère qui voulait être femme

 

maryse_wolinski_ecrivain_mode_une.jpg


Genre: Biographie, Historique, Romance

Edition : Editions Seuil

Nombres de pages : 349

Résumé:
"La Sibylline", c'est ainsi que Proust surnommait Marie Sophie Godebska, dite Misia, la reine du Paris artistique et culturel du début du vingtième siècle. Cette femme au charme slave, pianiste de talent, a le génie de repérer celui des autres. Auprès de son ami Diaghilev, elle assure le triomphe des Ballets russes comme au temps de La Revue blanche où elle avait contribué à révéler les plus grands talents : Vuillard, Bonnard, Vallotton. Renoir... La Sibylline est aussi une femme en mal d'amour. Après deux mariages et deux abandons, Misia est enfin amoureuse : son cœur bat pour le peintre espagnol José Maria Sert dont la carrière connaît à ses côtés une ascension prodigieuse.

Pourquoi j'ai choisi ce livre : Babélio, site que j'aime beaucoup, proposait un partenariat avec les éditions du Seuil pour ce livre lors de l'opération Masse Critique. Adorant l'histoire, et plus particulièrement la période du début du 20ème siècle, j'ai proposé ma candidature pour chroniquer ce roman, et j'ai été retenu.e Je tiens donc à remercier Babélio et les Editions du Seuil pour m'avoir donné l'opportunité de lire ce roman.

   

Mon avis personnel: J'ai commencé ce livre en ne connaissant rien de l'auteur, ni même Misia Sert dont l'écrivain se proposait de raconter sa vie. De plus en lisant la 4ème de couverture, je m'attendais à une biographie tout ce qu'il y a de plus classique.

 

Misia-1.jpgOr quelle ne fut pas ma surprise en lisant le premier chapitre quand j'ai constaté que la biographie débutait par la mort de Misia. Original, me suis-je dis, et surtout assez compliqué à suivre dans la mesure où je pensais qu'on assisterait d'abord à sa mort puis qu'on repartirait à son enfance, mais pas du tout, le récit repart beaucoup plus tard dans la vie de l'artiste et je dois avouer que tous ces changements temporels sont assez difficiles à suivre.

 

Deuxième surprise concernant ce livre : il ne s'agit pas d'une biographie classique à proprement parlé mais plutôt d'une biographie romancé. Le récit se fait à la première personne du singulier comme des mémoires (et apparemment après recherches Misia Sert aurait écrit ses mémoires mais elles seraient à prendre avec précaution car peucrédibles), ce que j'ai trouvé très étrange pour une biographie. Cependant on finit par s'y faire et on se laisse prendre par l'action.


Je dois avouer que j'ai eu énormement de mal à me mettre dans la première partie du roman, je dirais même plus,  cette partie fut presque un calvaire à lire. L'auteur ne nous présente pas les personnages, on attérit directement en plein milieu de la vie de Misia qui vient de rencontrer José Maria Sert, l'amour de sa vie, et dans cette première partie, l'auteur organise des va-et-vient incessants dans le passé de l'artiste et j'ai trouvé cela très difficile à suivre. Ces retours dans le passé (non chronologiques en plus) rendent le texte poussif et relativement peu captivant. Cependant j'ai trouvé la démarche de l'auteur intéressant dans la mesure où ces ellipses dans le passé nous montre bien à quel point la vie de Misia était fragmentée et incomplète avant l'arrivée de Sert mais que seulement une des trois parties du roman soit comme cela...cela m'a dérangé car à mon goût cela manquait de cohérence.

 

En effet les deux dernières parties se lisent très rapidement et sont beaucoup plus intéressantes que la précédente. Pour tout dire j'ai mis quasiment une semaine à lire la première partie et seulement deux jours pour misia-g.jpgles deux derniers tiers du roman. 

 

En ce qui concerne le fond de l'histoire : l'histoire de Misia : je l'ai trouvé particulièrement intéressante. Cette femme et son histoire m'a vraiment touché même si le personnage avait un peu tendance à m'agacer par son apathie. Cependant on se rend compte à travers ce livre à quel point le destin a été cruel avec Misia et son récit n'en n'est que plus touchant. En outre à travers les différentes péripéties qui ont peuplées la vie de Misia on découvre un monde culturel et artistique absolument fascinant. On rencontre également dans ce roman de nombreuses personnalités très célèbre : Cocteau, Proust, etc. et c'est vraiment très intéressant ! Cependant tout un pan de l'histoire de Misia est occulté (on a quelques illusions mais très peu) : l'enfance de Misia. Je pense que son enfance est la clé de son comportement adulte et j'ai trouvé dommage que l'auteur ne s'y attarde pas plus.

 

Enfin quelques mois sur le style de l'auteur que j'ai trouvé agréable mais sans plus. L'écriture ne m'a pas transcendée. Elle est fluide mais relativement plate. La plume de l'auteur ne sera pas ce que je retiendrai le plus de ce roman.

 

Tout ça pour dire : que je remercie Babélio et les éditions du Seuil pour m'avoir permis de faire connaissance avec Misia Sert, qui fut vraiment une femme incroyable. Si la forme du roman et le style de l'auteur ne me laisseront pas un souvenir impérissable, le fond en revanche m'a beaucoup plu et ému !

 

Star3

   
Où l'acheter: ici

 

Pour aller plus loin :


- Le blog de l'auteur

- Le site Babélio

- Le site des éditions Seuil

- La page wikipédia sur Misia Sert

 

babelio.gif

masse_critique1.jpg

Commenter cet article

Bonnefon 23/11/2010 04:48


Apathique???Misia Sert???Si cette biographie,peut-être par son parti pris singulier de rédaction,n'est pas la plus précise,elle donne quand même la mesure exceptionnelle de la place prise par Misia
Sert dans la vie mondaine,certes,mais aussi intellectuelle et créative de son époque.Combien de ses contemporains aujourd'hui unanimement reconnus auraient eu une telle postérité si Misia ne
s'était pas dévouée,parfois au-delà de limites raisonnables,pour faire éclore et imposer leur talent!!!Reine des nuits parisiennes,elle fut,parfois de façon intéressée,il faut l'avouer,la muse
incontestable de son temps.


Evy 23/11/2010 17:02



C'est en tout ce que j'ai ressenti à ma lecture de cette "biographie". Je ne remets pas du tout en doute sa contribution au monde culturel, au contraire ! D'ailleurs, je l'ai dis ce personnage
m'a beaucoup plu même si j'ai regretté la façon dont elle était décrite dans le roman



Paradoxale 15/07/2010 12:45


J'avais sélectionné ce livre lors de l'opération Masse Critique, mais ne l'ai pas reçu. J'aime beaucoup lire des destins de femmes telles que celle-ci. Cette biographie romancée a l'air très
intéressante en tout cas !


Evy 15/08/2010 11:18



Elle l'était ;) Même si le style m'a un peu destabilisée !



Anne Sophie 14/07/2010 10:18


non merci :-)