La Confrérie de la dague noire. Tome 2. L'Amant éternel de J.R. Ward

Publié le par Evy

Parmi les membres de la Confrérie, Rhage est le vampire qui a le plus gros appétit. C’est aussi le meilleur combattant, le plus rapide à réagir et l’amant le plus avide. Tout cela parce qu’en lui se consume un sort terrible lancé par la Scribe Virgin.

Dominé par ce côté très sombre de lui-même, Rhage craint à chaque fois que son dragon intérieur est libéré de devenir un danger pour ceux qui l’entourent. Quand Mary Luce tombe dans le milieu des vampires de façon totalement involontaire, elle doit compter sur la protection de Rhage. Bientôt il sait que Mary éprouve la même attraction que lui et il a bien l’intention de la faire sienne...

Aujourd'hui, j'ai envie de vous parler de l'amant éternel de J.R Ward. Souvenez, c'était il y a quelques années (mon dieu que je fais vieille avec cette tournure de phrase !), j'avais lu et bien apprécié le premier tome de La confrérie de la dague noire. Et puis, j'ai laissé de côté cette série pendant très longtemps. Cependant, après que plusieurs copines bloguesques en aient longuement parlé en des termes élogieux, j'ai décidé de me lancer à nouveau dans cette série et que dire si ce n'est que j'ai à nouveau passé un excellent moment de lecture.
 

Dès les premières pages, j'ai été complétement imprégnée par l'histoire et je dois avouer que Rhage et Mary Luce forment un couple des plus attachants et surtout un couple beaucoup plus captivant que celui de Kohler et de sa femme (que l'on revoit brièvement au cours du roman pour mon plus grand plaisir). Le récit est bien mené, très rythmé et j'avoue que même si les grandes lignes sont assez prévisibles, j'ai suivi avec plaisir les aventures du duo de la première à la dernière page du roman.

Mais la force de cette série ne se situe pas en son récit, qui est somme toute assez classique des schémas de romances paranormales, non l'atout de cette saga, réside surtout en ses personnages très charismatiques. J'apprécie le fait que même si deux héros soient mis en avant (ici Rhage et Mary Luce), les personnages secondaires fassent partis intégrante du récit. Le côté "brotherhood/confrérie" fonctionne du tonnerre et on se prend vraiment d'amitié pour eux (j'aime beaucoup Butch le policier et j'ai hâte de lire le tome qui lui ai consacré). Concernant Rhage et Mary Luce, là encore la romance marche bien. Leur relation est intense, passionnelle, je dirais presque fusionnelle et on se prend à tourner les pages de plus en plus vite pour connaitre la fin de leur idylle.
 
L'un dans l'autre, l'univers crée par Ward est bien maitrisé, bien ficelé et surtout assez simple pour que les lecteurs ne se perdent pas dans la mythologie vampirique mise en place. On a envie d'en savoir toujours un peu plus et pour moi c'est le signe d'une création réussie !
 

Mais cette lecture ce fut aussi :

- des scènes de sexe parfois....étranges (entre la bête qui veut faire l'amour à Mary à travers Rhage et l'engin du-dit vampire qui lui remonte au niveau du nombril (come on ! Really ?!) ben, j'avoue que parfois, je me demandais où J.R Ward allait chercher tout ça !)

- des dialogues pour le moins cocasses et très profonds, exemple :
"- Tu mets tout cela pour dormir, normalement? demanda t-elle?
- Absolument, oui
- Pourquoi est-ce que l'étiquette est toujours sur le peignoir alors?
- Pour en retrouver un autre exactement pareil, pour avoir les références"

- des méchants toujours aussi peu intéressants (non et puis franchement, un méchant qui sent le talc pour bébé, c'est tout sauf glamour ! Je dois avouer que les chapitres de leurs points de vue m'ennuyaient profondément !))
 
- Une traduction encore très hasardeuse (certains noms propres sont remplacés par d'autres, certaines phrases ne sont pas très correctes ni très agréables à lire (je pense même de plus en plus me tourner vers la VO pour la suite)
 
- et enfin et surtout un cliffhanger plutôt sympathique à la fin du roman, qui donne envie de se jeter sur la suite !
 
Vous l'aurez compris, j'ai ri, couiné et souffert avec les personnages à travers cette lecture. Certes, cela ne m'en a pas fait oublié certains défauts (scènes de sexe parfois un peu trop "exagérées"; récit un peu prévisible et style assez pauvre), mais je sens que cette série est en passe de devenir une de mes favorites de romances paranormales.
 

L'amant éternel fut une lecture des plus plaisantes ! Rythmé, captivant, ce roman vous fera passer un excellent moment de lecture et vous le terminerez en voulant absolument lire la suite !
 


La Confrérie de la dague noire. Tome 2. L'Amant éternel de J.R. Ward
Titre VO : Lover Eternal
Bit-Lit, Romance Paranormale - Editions Milady - 549 pages
Où l'acheter : La Confrérie de la dague noire. Tome 2 : L'Amant éternel

D'autre(s) roman(s) de cette auteure :
La confrérie de la dague noire. Tome 1. L'amant ténébreux

Commenter cet article

jacques 13/03/2014 17:21

je viens de finir le Tome 1 et j'ai très envie de lire ce deuxième opus ! Merci pour la chronique !

Evy 14/04/2014 13:20

J'espère que ce deuxième tome te plaira ;)

cassie 09/03/2014 12:21

coucou
j'avais bien aimé le tome 1, celui-ci est sur ma liste d'envie. ;)

Evy 14/04/2014 13:20

Je te le recommande, pour moi, il est bien meilleur que le premier !