Marie Blanche de Jim Fergus

Publié le 9 Mai 2011

Marie Blanche de Jim Fergus

Une inoubliable fresque familiale à travers un siècle et trois continents : l'auteur de Mille femmes blanches confirme son exceptionnel talent de conteur et nous offre un chef-d'oeuvre.
1995, région des Grands Lacs. Jim Fergus rend visite à sa grand-mère, Renée, 96 ans. Fille d'aristocrates français désargentés, mariée trois fois, celle-ci a connu un destin hors du commun, qui l'a menée de son petit village natal de la région de Senlis jusqu'aux États-Unis, en passant par les sables de l'Égypte. D'un caractère entier, froide et tyrannique, elle a brisé la vie de sa famille, en particulier celle de sa propre fille, Marie-Blanche, la mère de Jim. Pour essayer de la comprendre, et peut-être de lui pardonner, celui-ci va tenter de retracer son parcours.
En parallèle, à travers le journal intime de sa mère, l'écrivain nous fait entrer dans l'intimité de celle-ci. Internée en 1966 dans un asile de Lausanne, Marie-Blanche se souvient de sa vie, commencée comme un conte de fées mais qui prit peu à peu des allures de tragédie.
Jim Fergus s'inspire ici de son histoire personnelle pour nous offrir une saga familiale bouleversante. À la façon de Dalva, de Jim Harrison, il inscrit l'intime dans l'Histoire et nous présente d'inoubliables portraits de femmes dans la tourmente. On retrouve surtout dans cette fresque qui s'étend sur un siècle et trois continents toute la puissance romanesque de l'auteur de Mille femmes blanches associée à une force d'émotion rare.

J'ai eu la chance de recevoir ce livre en avant-première de la part de Solène des éditions Le cherche-midi, que je remercie chaleureusement. Adorant les sagas familiales et n'en n'ayant pas lu depuis des mois voire des années, j'étais ravie à l'idée de me plonger dans celle-ci qui s'annonçait dépaysante et captivante.

Marie Blanche nous conte l'histoire non d'une (comme le titre l'indiquait) mais de deux femmes au destin hors du commun : Rénée, née en 1899, elle est la fille d'un comte français et se montrera toute sa vie d'une détermination sans faille pour obtenir ce qu'elle veut et Marie-Blanche, sa fille, personnage troublé qui peinera à trouver sa voix dans le monde. Ces deux récits nous entraînent sur trois continents : l'Afrique (avec l'Egypte), l'Europe (la France et l'Angleterre) et enfin l'Amérique (avec les Etats-Unis).

Au début, je l'avoue, j'ai eu peur quand j'ai vu arriver ce petit pavé dans ma boite aux lettres. Je me disais : "oh la la mais je vais mettre un temps fou à le lire ce roman". De plus, ne connaissant pas l'auteur, je ne savais pas trop quoi m'imaginer tant au niveau du style que de l'histoire...Mais finalement, je ressors de cette lecture absolument conquise et je dirais même plus, ce livre, que j'ai dévoré en moins de trois jours, fut un coup de cœur absolu !

Le récit s'articule donc autour de deux personnages : Renée et Marie-Blanche, et alterne leur différentes voix dans la narration des différents chapitres. Si le récit de Renée est chronologique, celui de Marie Blanche l'est beaucoup moins (encore une façon pour l'auteur de nous montrer le parcours chaotique et illogique de ce personnage) avec des retours en arrière qui arrivent souvent au détours des pages et qui nous apportent beaucoup d'indications sur les deux personnages.

Dans ce roman on voyage certes; on découvre beaucoup de paysages, de villes différentes et c'est vrai que c'est très agréable, mais ce qui m'a le plus plu dans Marie-Blanche, ce sont plutôt les rapports humains et le destin de ces deux femmes qui sont liées l'une à l'autre et qui sont incapables de se comprendre. De plus savoir que ce roman, certes romancé, est l'histoire de la mère et de la grand-mère de l'auteur m'a particulièrement ému et lui donne une dimension toute particulière. Pour tout dire, je suis arrivée à la fin de ma lecture avec les larmes aux yeux et une grosse boule d'angoisse coincée dans ma gorge.

Les deux histoires m'ont touché. De plus, même si je ne me suis pas vraiment identifiés aux différents personnages, ils sont très bien travaillés et très captivants. On est tout de suite happé par ces deux femmes et on ne peut s'empêcher de tourner les pages pour savoir ce qu'il va leur arriver. Renée m'a fasciné, être aussi déterminé, forte et intraitable au point de rejeter sa famille quand elle n'est pas à la hauteur de ses espérances m'a vraiment choqué. Marie Blanche m'a ému. Je n'ai pas compris la plupart de ses choix mais son personnage, faible et voué à l'échec presque depuis la naissance ne peut qu'inspirer non pas de la pitié mais beaucoup de compassion. En ce qui concerne les personnage secondaires, tous m'ont plu même si certains sont absolument détestables (je pense notamment à l'oncle de Renée). Ils ont tous leur personnalité propre et leur rôle à jouer dans le récit. Certains m'ont beaucoup ému (notamment le père de Renée) et je pense qu'ils ont vraiment aidé à rendre le récit plus vivant, plus captivant et surtout à rendre les deux personnages principaux plus attachants.

Enfin coup de coeur absolu pour la plume de Jim Fergus que je découvrais avec ce roman. L'auteur a un style léger, travaillé et tellement agréable à lire. Les mots coulaient tout seuls dans ma tête et me berçaient complétement. C'est une grand nouveauté pour moi, je ne crois pas avoir jamais été aussi touché par un style auparavant. En tout cas j'ai véritablement apprécié toute la finesse et la délicatesse du récit et j'ai maintenant hâte de découvrir d'autres romans de cet auteur.

Jim Fergus nous offre un roman bouleversant, dur et marquant porté par une plume magnifique. Marie Blanche est une pure merveille et je vous le recommande chaudement.

Marie Blanche de Jim Fergus
Marie Blanche de Jim Fergus

Marie Blanche de Jim Fergus
Titre VO : Marie Blanche
Historique - Editions Le Cherche-Midi - 606 pages
Où l'acheter :
Marie Blanche

D'autre(s) titre(s) de cet auteur :
Mille femmes blanches

Rédigé par Evy

Publié dans #L'étagère des romans historiques, #Jim Fergus

Repost 0
Commenter cet article

Linette 18/01/2012 13:34

Je suis en train de le lire et j'aime beaucoup tout comme toi. On ne s'attache pas aux personnages comme tu le dis mais pourtant on a toujours envie de connaître leur histoires. La présence
permanente de l'oncle rend l'ambiance très pesante.

Evy 18/01/2012 18:20



Oui j'ai trouvé aussi que la présence de l'oncle rendait le roman assez lourd et sombre !



misss-bouquins 07/06/2011 14:31


Tu me donnes très envie de le lire !!! Je suis moins tentée de lire 1000 femmes blanches.


Evy 08/06/2011 15:37



Lis le ! Il est vraiment génial



Karine 12/05/2011 21:38


J'avais lu il y a plusieurs années "Mille femmes blanches" qui est une pure merveille et qui fait partie de mes romans préférés. J'ai aussi reçu " Marie Blanche" et après ton billet il me tarde
d'être en vacances la semaine prochaine pour m'y plonger !!


Evy 13/05/2011 09:17



Mille femmes blanches est dans ma PAL ! Je compte le lire très bientôt ! En tout cas n'hésite pas à repasser donner ton avis sur *Marie-Blanche ! Je serais ravie de le lire !



Neph 09/05/2011 22:34


Voilà qui semble être une réussite presque parfaite ! Solène est un ange :)


Evy 10/05/2011 10:26



Oui tout à fait d'accord avec toi



scor13 09/05/2011 19:12


bon voilà tu achèves de me donner envie...Je vais tout de même lire tout d'abord 1000 femmes blanches parce que j'avais prévu sa lecture le mois dernier. Mais je rajoute celui là dans la liste des
envies

Merci


Evy 10/05/2011 10:27



Il parait que 1000 femmes blanches est super ! Il est dans ma PAL aussi



paikanne 09/05/2011 17:32


Je le note ; merci :-)


Evy 10/05/2011 10:43



De rien ! Et n'hésite pas à repasser pour me donner ton avis sur le livre !