A quoi rêvent les filles ? de Mindy Klasky

Publié le 9 Mars 2012

A quoi rêvent les filles

 

A quoi rêvent les filles

 

Mindy Klasky

 

(Site Web - Facebook)

 

Mindy-Klasky-240x300.jpg

 

Dans mes rêves, je suis aussi mince et belle que Kate Moss, j'ai le dressing de Coco Chanel, je danse comme Shakira et je suis sexy comme Beyoncé.


Alors bon, quand mon fiancé m'a quittée pour une actrice sublimissime, quand mon boss a menacé de me virer, et que mon vieux Levi's (un bon 40) a manqué d'exploser à la suite d'une énième orgie de cheeseburger, le retour à la réalité a été un peu brutal. Et j'ai bien compris que si je voulais que quelques-uns de mes rêves se réalisent avant d'être vieille et décatie, il allait falloir que je réagisse, et fissa...


Donc c'est décidé, dès demain, je m'y mets ! Je vais tout faire pour me transformer en déesse de la beauté et de la sexytude, décrocher un job merveilleux et rencontrer un homme attentionné, beau et fou amoureux de moi...
Et j'y crois ! Les rêves pour qu'ils se réalisent enfin, il suffit d'y croire non ?

 

LigneFleur

 

J’adore les contes de fées, j’adore la chick-Lit, j’étais donc ravie de recevoir et chroniquer cette adaptation moderne du conte d’Aladdin (qui est, avec celui de La belle et la bête, l’un de mes contes préférés). Finalement, cette lecture fut très agréable même si ce ne fut pas un coup de cœur.

 

Kira est une jeune femme qui travaille dans le monde théâtral. Elle est régisseuse d’un petit théâtre qui ne va pas tarder à mettre la clé sous la porte et qui lui a déjà indiqué qu’il ne pourrait plus s’offrir le luxe de la payer à la fin du mois. De plus, sa vie loin d’être un conte de fées dans la mesure où, après avoir été abandonnée par son fiancé le jour de son mariage, elle a pris une quinzaine de kilos et se sent désormais très mal dans sa peau. Mais un jour, en triant des costumes de scène, elle trouve une vieille lampe couverte de poussière. Voulant la nettoyer, elle libère le génie qui y était enfermé et qui va lui permettre de réaliser ses rêves les plus chers.

 

Concernant le récit de ce roman, je pense qu’il faut bien distinguer deux éléments : d’une part la réécriture du conte et d’autre part l’aspect Chick-Lit de A quoi rêvent les filles ? La réécriture du conte d’Aladdin est particulièrement réussie. L’auteur a su garder l’esprit et l’histoire d’origine du génie et de ses vœux, mais lui a également apporté une touche de modernité et d'originalité (par exemple le fait que le génie puisse apparaître soit comme un homme soit comme une femme m’a intrigué et amusé). Du côté de l’aspect Chick-Lit, je suis un peu moins convaincue car je n’ai pas retrouvé le côté humoristique présent d’ordinaire dans ce genre de roman.

 

Pourtant l’histoire est vraiment intéressante, captivante et je dirais même originale dans son traitement (l’héroïne travaille dans le monde du théâtre par exemple). Ce que j’ai aussi beaucoup apprécié, c’est le fait que l’héroïne soit vraiment confrontée à la réalité. Ses problèmes professionnels, ses troubles alimentaires la rendent, aux yeux du lecteur, beaucoup plus humaine et donc plus proche de lui. Toujours en ce qui concerne le récit, l'histoire se suit avec engouement même si on n’échappe pas à quelques longueurs et clichés (on voit arriver le happy end à des kilomètres, mais en même temps, de la Chick-Lit sans happy end, ce n’est pas de la Chick-Lit !). La seule petite chose qui m’a déçu, c’est le fait qu’on apprend que très peu de choses sur le génie. Mais en faisant quelques recherches, j’ai découvert que ce roman est le premier d’une trilogie mettant en scène ce même personnage fantastique, je pense donc qu’on devrait en apprendre plus sur lui/elle dans les autres romans.

 

Intéressons-nous maintenant aux personnages. Si j’ai beaucoup aimé l’histoire, j’ai eu un peu plus de mal avec les personnages et en particulier avec Kira, le personnage principal, qui m’a semblé assez puérile et agaçante (Roh son attitude avec le petit con Drew ! J’avais juste envie de les claquer tous les deux !). Finalement, à part certains personnages secondaires comme le père de Kira et John, que j’ai beaucoup aimé, les autres m’ont paru un peu froids et un peu impersonnels.

 

Petit mot rapide sur la plume de Mindy Klasky, qui, sans être exceptionnelle, reste très agréable à lire. L’auteure privilégie les dialogues aux descriptions, ce qui permet d’apporter un rendu très vivant à l’ensemble du roman.

 

À quoi rêvent les filles ? est une très réécriture du conte d’Aladdin fort réussie et originale. J’ai aimé le côté « ancré » dans la réalité du récit et l’aspect très humain des personnages. Somme toute une lecture détente très divertissante. À lire pour les amateurs de contes de fées et de Chick-Lit.

 

Star3

 

Titre VO : How not to make a wish

Editions Harlequin - Collection The Red Dress Ink - 376 pages

Où l'acheter : A quoi rêvent les filles ?

 

weisberger - Copie (2)


Logo Rapunzel

Rédigé par Evy

Publié dans #L'étagère de la Chick-Lit

Repost 0
Commenter cet article

Joanna 08/05/2012 16:48

Coucou Evy,

je cherchais des titres de chick-lit et je me suis souvenue que tu organisais un challenge sur le genre... Ton billet m'a donné très envie, alors hop, dans mon panier priceminister!

Evy 09/05/2012 09:15



J'espère qu'il te plaira alors